La crise sanitaire n’a pas mis un coup d’arrêt à la campagne 2020 de ramassage des déchets de Mountain Riders. L’association vient de rendre public le bilan des Mountain Days pour cette année particulière. Leur nombre a été divisé par trois par rapport aux années précédentes (23 ramassages contre plus d’une soixantaine en moyenne), mais au terme de cette opération, qui s’est déroulée entre août et fin octobre, les 1700 bénévoles présents ont collecté 7,5 tonnes de déchets divers. Soit l’équivalent de plus de 4,5 camions-bennes ! Pas négligeable du tout.

Quelques chiffres éloquents livrés par Camille Rey-Gorrez, la présidente de Mountain Riders : 42% des déchets collectés sont tellement dégradés qu’ils ne sont plus identifiables. Ils iront malheureusement rejoindre les ordures ménagères faute de pouvoir être caractérisés pour être éventuellement recyclés. 91% des déchets liés à l’activité touristique hivernale sont des jalons de piste. A la décharge des domaines skiables, ils ne sont pas forcément visibles lorsqu’ils cassent en saison parce que recouverts par la neige. 50% des déchets liés à la consommation touristique sont encore et toujours les mégots de cigarette. Un véritable fléau le mégot, en dépit de son petit volume car il pollue les eaux lorsqu’il se désagrège. Les ramasseurs en retrouvent vers les lieux de restaurants d’altitude comme le long des remontées mécaniques. Bref, il y a encore de la sensibilisation à faire pour que les fumeurs s’équipent systématiquement d’un cendrier de poche ou conservent leur mégot jusqu’à leur retour à la maison !

Des jalons de piste collectés lors de la campagne 2020 ©Yann Lamaison/Mountain Riders

« Au bout de dix ans d’actions menées, nous nous sommes rendus compte qu’il fallait passer à la vitesse supérieure, que les stations devaient prendre leurs responsabilités et qu’un travail mobilisant plusieurs acteurs était nécessaire pour faire avancer les choses de façon significative », explique Camille Rey-Gorrez. Ainsi, l’association lance un véritable programme d’actions baptisé Montagne Zéro Déchet, avec le soutien de l’ANMSM (Association nationale des maires de stations de montagne), le Syndicat national des moniteurs du ski français et Domaines Skiables de France. Mountain Riders veut agir sur l’éducation à la réduction des déchets à la source, proposer aux acteurs locaux de nouveaux outils de sensibilisation, notamment une malle pédagogique testée cette été dans les Alpes du Sud ou des nudges, ces dispositifs d’incitation douce à un geste bon pour l’environnement. L’association, forte d’une soixantaine de bénévoles actifs, veut aussi agir dans le domaine de la formation des acteurs clé mobilisés autour de la question des déchets sauvages en montagne.

Rappelons qu’elle a installé 120 panneaux de sensibilisation à leur propos dans sept domaines skiables français cette année (Courchevel, Méribel-Mottaret, Val Thorens, Tignes, Megève, Les Sybelles et l’Alpe d’Huez). Cet affichage devrait être déployé dans d’autres stations cet hiver.

Photos ©Yann Lamaison/Mountain Riders

- Advertisement -