Station thermale et station de montagne, Saint-Gervais-Mont-Blanc cultive l’art de vivre au sommet. Multiactive et quatre saisons depuis longtemps, la destination haut-savoyarde, labellisée Famille Plus, promet à tous des vacances qui font du bien au corps comme à l’esprit. Ce qu’il ne faut pas manquer en cet été 2022, bien lancé !

Saint-Gervais-Mont-Blanc possède plusieurs “locomotives” touristiques, dont le Tramway du Mont-Blanc. Sa rénovation en cours qui n’altère pas son exploitation, progresse-t-elle ?
Absolument ! Cet été, c’est d’ailleurs la dernière saison estivale pour Marie, Jeanne et Anne, ses célèbres motrices. Les nouveaux trains entreront en service en décembre. Le plan d’investissements de 70M€ pour le TMB s’échelonne jusqu’en 2026. Les travaux sur la voie continuent et nos visiteurs vont découvrir une gare de Saint-Gervais flambant neuve. Le terminus actuel de ce train à crémaillère le plus haut de France, point de départ de l’ascension du mont Blanc par la voie normale, l’est également pour de nombreuses randonnées faciles. Je conseille aux familles d’aller passer une nuit au refuge du Nid d’Aigle (2412 m). Marmottes et bouquetins ne sont pas loin et le bas du glacier de Bionnassay est à seulement 30 minutes de marche à pied. Il est donc facile d’aller goûter à l’émotion de la haute montagne !

Balade en famille au pied du glacier de Bionnassay ©Boris Molinier

L’été dernier, vous avez lancé le Tour du Val Montjoie. A-t-il du succès ?
Il faut un peu de temps pour installer un circuit, nous le mettons donc encore en avant cet été. Mais l’itinérance est vraiment une tendance de fond dans le tourisme. Ce tour, proposé par la Compagnie des guides de Saint-Gervais/Les Contamines et l’office de tourisme, s’effectue en cinq jours dans sa formule la plus longue, mais il y a des variantes plus courtes. Il offre une grande diversité d’environnements : le lac d’Armancette, la forêt de la Combe noire, le plateau de Bellevue ou encore l’aiguille de Bionnassay. Il traverse aussi une montagne vivante. Les randonneurs vont à la rencontre d’alpagistes, de gardiens de refuge, de bûcherons… Le Tour du Val Montjoie se veut une alternative à d’autres circuit plus connus, mais surfréquentés en haute saison, comme le Tour du Mont-Blanc, qu’il peut contribuer à décongestionner.

Didier Josephe, directeur de l’OT de Saint-Gervais Mont-Blanc

La passion du vélo est-elle toujours présente à Saint-Gervais ?
Bien sûr ! Saint-Gervais est une destination pour le cyclotourisme comme pour le VTT. Après la marque Accueil vélo obtenue en 2017, la commune a reçu au printemps le label Ville à vélo du Tour de France, vraie reconnaissance de notre engagement pour la mobilité à vélo. Nous avons décroché la mention trois vélos sur quatre, cette dernière n’étant décernée qu’aux grandes ville. Seules quelques stations de montagne ont ce niveau de classement (Ndlr : Morzine et l’Alpe d’Huez entre autres). Nous candidatons à nouveau au Tour de France l’année prochaine. La Grande Boucle, qui passe chez nous le 12 juillet, a fait étape en 1990, en 1992 et en 2016 à Saint-Gervais, avec la victoire mémorable de Romain Bardet sur l’étape entre Albertville et le Bettex. Côté VTT, nous sommes vraiment sur un positionnement loisir et en bonne harmonie avec les autres usages de la montagne. Nos itinéraires d’enduro et de cross-country valent vraiment le coup pour la balade, en VTT classique comme en VTTAE.

Des paysages grandioses pour rouler ! ©Boris Molinier/Saint-Gervais Mont-Blanc

Quelques temps forts de l’été ?
Le 16 juillet, la 35e Montée du Nid d’Aigle, étape de la coupe du monde de course en montagne ; côté culture, la 2e édition du festival de Théâtre dans les alpages du 26 au 29 juillet au hameau de Bionnassay, la 3e édition du festival Alpi Hours, musique et arts de la rue, du 21 au 23 juillet et les 14 & 15 août, ou encore le 14e festival Rencontres Musique et Patrimoine du Mont-Blanc, du 8 au 12 août à Saint-Nicolas-de-Véroce, avec en marraine de l’événement la pianiste Anne Queffélec. Sans oublier la fête des guides, le 6 & 7 août.

Propos recueillis par Sophie Chanaron

Rebelote pour le festival Théâtre dans les alpages dont la première édition, l’an dernier, avait accueilli Jacques Weber ©Théâtre dans les Alpages

Photo de Une : Derniers voyages cet été pour les motrices actuelles du tramway du Mont-Blanc qui permettent d’accéder facilement à la haute altitude ! ©B. Tartinville/Saint-Gervais-Mont-Blanc

- Advertisement -