Figure de l’alpinisme, auteur notamment en 1988 de l’ascension de l’Everest sans oxygène en moins de 24 heures, -un record jamais égalé depuis-, Marc Batard, guide de haute montagne, s’investit fortement dans la transmission de son savoir et dans la formation. En 2022, pour ses 70 ans, l’ancien sprinter des cimes retrouvera le toit du monde pour mettre en lumière un projet qui lui tient à cœur : fonder la première école de formation des métiers de Guide de Très Haute Montagne au Népal, HIMS : Himalayan International Mountaineering School. Cette structure aura pour vocation de former les populations locales aux métiers de la très haute altitude et limiter le risque d’accident. Après une première implantation au Népal, Marc Batard ambitionne d’étendre cette formation aux 15 pays ayant des sommets de plus de 6000 mètres. Un beau challenge humain !

©Pascal Tournaire

L’himalayiste, à qui la journaliste du Point, Nathalie Lamoureux, vient de consacrer un ouvrage intitulé, Marc Batard, l’Everest en partage chez La Fontaine de Siloé, maison d’édition savoyarde, a lancé l’an dernier la caravane de la transmission pour partager son projet et soutenir le financement de l’école.
Il fait aujourd’hui appel au crowfounding pour récolter des fonds supplémentaires notamment pour financer la promotion de cette ambitieuse initiative. L’objectif est de collecter 30 000 euros via la plateforme GoFundMe. N’oubliez pas, il n’y a pas de petits dons ! Les petits torrents font les grandes rivières…

Photo de Une ©Pascal Tournaire