Ce vendredi 22 octobre, le médecin-explorateur Jean-Louis Étienne participe à la soirée « Arctique, coup de chaud sur les grands froids » de la 20e édition du Grand Bivouac à Albertville, au cours de laquelle est projetée le film Atsunai Kammak avec Cédric Gras, Francis Latreille et Camille Escudé Joffres (théâtre de Maistre).

Le premier homme à avoir atteint le pôle Nord en solitaire, doit partir en 2023 explorer l’océan Austral qui entoure l’Antarctique à bord du Polar Pod, un bateau-laboratoire futuriste qu’il a construit. Vertical et sans moteur, cet engin va flotter sur l’eau pendant trois ans pour permettre aux scientifiques de mieux connaître celui que l’on surnomme le 5e océan de la planète, essentiel dans la régulation du climat du « Continent blanc ».

Le Polar Pod, un bateau vaisseau futuriste imaginé par Jean-Louis Étienne

Le lendemain, Jean-Louis Étienne sera présent au salon du livre du festival albertvillois, sur l’esplanade de l’Hôtel de Ville pour son dernier ouvrage paru début octobre aux éditions Paulsen, « Explorateur d’océans« , un récit très personnel dans lequel il nous rappelle à quel point les océans, eux aussi poumons de la planète, sont au cœur de l’évolution du climat sur Terre et de la préservation de l’humanité (séance dédicaces à partir de 10h).
En fin de matinée, il inaugurera l’exposition Visages de l’exploration, soit 30 portraits de femmes et d’hommes, dont Jean-Louis Etienne, qui depuis le XIXe siècle sont aller explorer des régions hostiles. Une exposition en plein air et en accès libre proposée par les éditions Paulsen et Guérin au square Soutiras, réalisée avec le soutien du Crédit Mutuel Savoie Mont-Blanc.

- Advertisement -