Relayant l’appel du CHU de Grenoble-Alpes début mars pour fabriquer des masques alternatifs pour les soignants n’étant pas au contact des malades Covid-19, Aurélie Beltrémieux, podologue à Chamonix, a créé le 18 mars dernier le groupe des couturières masquées de Chamonix. Elle a été rapidement rejointe par Jérôme Rousseau, entrepreneur, puis par Margaux Lamourelle ingénieure produit chez Simond.

Tous trois ont de l’énergie à revendre et l’esprit de solidarité. Le groupe de bénévoles qu’ils animent rassemble alors une dizaine de couturières de la vallée mobilisées pour confectionner des masques réutilisables. Ils sont fabriqués à partir de pièces de tissu collectées auprès du Secours catholique local, des habitants, d’hébergeurs de la vallée de Chamonix… Parmi ces dons, des machines à coudre également ! Les petites mains chamoniardes s’associent à leurs homologues de Sallanches, animées par Damien Bachelet et à celles qu’a réuni Amélie François du secteur Giffre-Arve-Vallée Verte.

De de gauche à droite : Jérôme, Aurélie, Pierre et Margaux , l’équipe des Couturières masquées de Chamonix pour l’opération Un masque pour tous

Tous ces bénévoles bienveillants et confinés chez eux, forment aujourd’hui une armée de coupeuses-coupeurs et couturières. « Plus d’une centaine à l’heure où je vous parle, mais le nombre ne cesse d’augmenter », insiste Aurélie. La solidarité et la générosité sont contagieuses au Pays du Mont-Blanc !

4000 masques à terme

A ce jour, ces couturières masquées ont fabriqué plus de 1500 masques à partir de patrons diffusés par le CHU de Grenoble-Alpes, respectant les dernières normes AFNOR et validés par les tests de l’IFTH (Institut français du textile et de l’habillement).

Des petites mains agiles pour coudre les masques réalisés à partir de dons de tissus des associations, des particuliers et des entreprises. Une vraie chaîne de solidarité en vallée de Chamonix et à Sallanches !

« La commune de Chamonix a mis à notre disposition tous les moyens possibles pour nous permettre de continuer cette aventure de manière optimale », se félicite Aurélie, louant l’engagement de tous. Un agent de la Communauté de communes a été délégué pour épauler cette action solidaire spontanée. “Pierre Convers travaille habituellement à la patinoire, et comme celle-ci est fermée, il assure avec efficacité et enthousiasme les tournées pour distribuer le textile et récupérer les masques pour les stocker ».

Faire des masques pour la population, tout le monde s’y met, jeunes comme moins jeunes !

L’objectif des couturières masquées au grand cœur est de produire encore 2500 masques alternatifs pour répondre à la demande de la commune de Chamonix dont le maire Eric Fournier a lancé le 10 avril dernier l’opération Un masque pour tous. Cette production artisanale et gratuite pour la collectivité viendra en complément de la commande de 8000 masques qu’elle a passée à deux entreprises industrielles de la région.

Comme dans de nombreuses villes françaises, l’objectif est que pour l’après 11 mai, grâce à la mobilisation de tous, particuliers comme professionnels, chaque citoyen ait un masque de protection à “visée collective” selon l’expression consacrée.

Sophie Chanaron