S’il a été nommé début juillet, ce n’est qu’il y a quelques jours, à l’occasion du premier comité de direction organisé sous sa conduite, que Christophe Suszylo a véritablement pris ses fonctions de nouveau président d’Isère Attractivité. Il succède à ce poste – ainsi qu’à celui de vice-président du Département de l’Isère en charge du tourisme – à Chantal Carlioz, qui ne s’était pas représentée lors des dernières élections départementales.

Natif du Versoud, dont il a été élu maire en mars 2020 (son premier mandat public), Christophe Suszylo a commencé sa carrière chez Schneider Electric, puis a rejoint en 1990 les métiers de l’accompagnement financier. Il est aujourd’hui associé et directeur général chez Mazars, à Grenoble. Expert-comptable et commissaire aux comptes, il accompagne et participe au développement du tissu économique du territoire en proposant des solutions d’adaptation aux mutations et notamment en construisant les échanges indispensables à la recherche de progrès. Il est animé d’une ambition forte pour l’Isère : « Je souhaite mettre mon dynamisme, et mon énergie au service du territoire pour développer et renforcer l’attractivité de l’Isère, relever les nouveaux défis. Et je souhaite que les isérois deviennent de véritables ambassadeurs de leur territoire. »

Christophe Suszylo, nouveau président d’Isère Attractivité © Alexandre Gelin

Ce comité de direction – auquel participait également Nathalie Faure, vice-présidente du Département déléguée à la montagne – a permis de dresser un bilan positif des actions menées par Isère Attractivité depuis sa création en 2020 (elle avait succédé à Isère Tourisme). Notamment l’étude sur les mobilités touristiques, l’analyse sur l’évolution de l’enneigement des domaines skiables isérois, l’étude sur les bénéfices de l’altitude sur la santé, le magazine ALPES ISHERE, la plateforme de courts séjours Evasion.Ishere.fr, l’ouverture d’ici la fin de l’année d’une boutique de produits locaux ISHERE à The Village Villefontaine. Des actions qui ont engendré 623 millions de contacts touchés via les retombées Media, alors que le magazine et le site de courts séjours isérois génèrent un chiffre d’affaires de 6,1 millions d’euros directement injecté dans l’économie touristique iséroise.

- Advertisement -