Ville départ de la 10e étape du Tour de France le 6 juillet, Albertville voue une vraie passion à la petite reine. Avec pas moins de 900 km d’itinéraires balisés à proximité immédiate, une trentaine de prestataires labellisés « accueil vélo » et un important écosystème autour de cette thématique, la ville hôte des Jeux Olympiques d’hiver de 1992 est un vrai paradis pour les cyclistes.

Primoz Roglic, Tadej Pogacar et autres Geraint Thomas commencent à bien connaître Albertville, qui, au cours des six dernières années, a accueilli pas moins de quatre départs d’étape du Tour de France (2016, 2018, 2019 – avec également l’Etape du Tour amateurs cette année-là – et donc 2021). « C’est un événement qu’on apprécie, ça fait partie de l’essence du territoire. Si on y ajoute des épreuves comme le Critérium du Dauphiné, le Tour de Savoie Mont-Blanc ou le Tour de Tarentaise, on accueille entre deux et cinq grands événements cyclistes chaque année », explique Ludovic Bertagnolo, directeur de l’office du tourisme du Pays d’Albertville.

velo albertville
© Thuria

Sur ce territoire qui englobe 30 communes, il existe un véritable écosystème autour du vélo, avec quelque 30 restaurateurs et hébergeurs labellisés « accueil vélo » (une démarche initiée en 2016, qui demande aux prestataires de proposer du matériel de réparation, de la documentation sur les itinéraires, des services adaptés tels que des repas « sportifs » ou du transfert de bagages…), cinq vélocistes sur Albertville même, sans oublier un important réseau de boucles balisées. « Il y en a 900 km à proximité immédiate, avec des panneaux spécifiques (écriture verte sur fond blanc) indiquant le nom de la boucle et sa couleur de difficulté (du vert au noir), et ce pour tous les niveaux, qu’on soit un cycliste aguerri ou qu’on veuille faire une balade tranquille en famille. La véloroute 62 – piste cyclable complètement séparée de la route, qui relie Annecy à Chapareillan – passe sur notre territoire. La section entre Albertville et Ugine enregistre jusqu’à 850 passages par jour au cœur de l’été, qu’il s’agisse de travailleurs qui préfèrent le vélo à la voiture ou de touristes qui se rendent aux plans d’eau. Albertville jouit aussi d’une position géographique privilégiée, au carrefour des vallées – Beaufortain, Val d’Arly, Tarentaise – qui ravira les chasseurs de cols, qu’ils soient méconnus ou de hors catégorie », détaille Ludovic Bertagnolo. Au sein du Pays d’Albertville stricto sensu, pas moins d’une dizaine de boucles ont été créées depuis deux ans (carte vendue à l’office du tourisme).

circuit velo albertville
L’offre de circuits vélos pour tous niveaux est conséquente à Albertville, avec pas moins de 900 km d’itinéraires balisés à proximité de la ville hôte des JO de 1992 © Thuria

Si vous venez en VAE, il n’y a certes pas de parcours spécifiques, mais quelques équipements dédiés, comme une box à l’office du tourisme pouvant accueillir quatre VAE et avec des prises pour recharger vos batteries (le tout gratuitement). Côté VTT, Albertville ne propose pas encore de parcours dédiés sur son territoire. « Mais on va y travailler, surtout qu’on vient de baliser 570 km de sentiers pédestres – lire encadré – et certains de ces sentiers pourraient être partagés entre piétons et vététistes », conclut Ludovic Bertagnolo.

Martin Léger

Photo de une : © ASO – Pauline Ballet

- Advertisement -