Au terme d’un scénario incroyable (seulement 18e à une minute trente de la tête après deux fautes à son premier tir couché), Quentin Fillon-Maillet a remporté hier la poursuite d’Oberhof (Allemagne), signant son troisième succès de rang dans cette spécialité cet hiver. Le Franc-Comtois en profite pour s’emparer du dossard jaune de leader de la coupe du monde de biathlon devant Emilien Jacquelin, (seulement 17e hier, alors qu’il avait fini deuxième du sprint deux jours plus tôt). Au cours de cette étape allemande, les Bleus ont décroché deux autres podiums : Julia Simon 2e du sprint, et une troisième place en relais mixte (composé d’Antonin Guigonnat, Simon Desthieux, Anaïs Bescond et Julia Simon).

Après sa mésaventure de l’Alpe d’Huez mi-décembre (seulement 6e en bosses simples après une chute, et un forfait le lendemain en bosses parallèles), Perrine Laffont a retrouvé des couleurs à Mont-Tremblant (Canada). La championne olympique en titre l’a emporté samedi, au lendemain d’une deuxième place la veille. Elle revient ainsi à la deuxième place du classement général de la coupe du monde de ski de bosses, à 59 points de l’Australienne Jakara Anthony.

Perrine Laffont © Francis Bompard / Agence Zoom

En ski alpin, à Adelboden (Suisse) pour les messieurs et Kranjska Gora (Slovénie) pour les dames, les Français ont connu un week-end contrasté. Samedi, Tessa Worley a confirmé sa belle forme actuelle en prenant la deuxième place du géant derrière la Suédoise Sara Hector. Ce deuxième podium de l’hiver (après sa victoire à Lienz fin décembre) permet à la skieuse du Grand-Bornand d’occuper la troisième place de la coupe du monde de la spécialité, avec 55 points de retard sur Hector, après cinq courses sur neuf. Toujours en géant, Alexis Pinturault avait signé la troisième place d’une course remportée (encore) par le Suisse Marco Odermatt, qui file plus que jamais vers la conquête du gros globe de cristal (en plus du petit globe du géant). Après 17 des 35 courses au programme, Odermatt compte 845 points. A titre de comparaison, Pinturault avait raflé la mise l’hiver dernier avec 1260 points (35 courses également) et Kilde en 2020 avec 1202 points (36 courses). Or, avec encore douze courses de géant, descente et super-g, trois disciplines dans lesquelles il marque à chaque fois de gros points (1er en géant, 3e en super-g et 7e en descente), et seulement six slaloms (qu’il ne dispute pas), l’affaire semble déjà pliée. D’autant qu’Alexis Pinturault, sorti hier en deuxième manche du slalom (alors qu’il avait terminé 5e du premier acte), a encore raté une occasion de se rapprocher du Suisse au général. Le skieur de Courchevel est seulement 4e du classement général de la coupe du monde, avec 463 points de retard sur Odermatt. Clément Noël était lui sorti de piste en première manche.

Merlin Surget © Nisse Schmidt

Notons enfin trois podiums français en snowboardcross, du côté de Krasnoyarsk (Russie). Chloé Trespeuch a terminé deuxième des deux courses au programme du week-end. La rideuse de Val Thorens occupe aussi cette place de dauphine au classement général de la coupe du monde, à 99 points de la Britannique Charlotte Bankes (qui courait pour la France jusqu’en 2018). Le snowboarder de Chamonix, Merlin Surget, a lui aussi terminé deuxième de la première course du week-end, samedi. Il est cinquième du classement général.

Photo de une : Quentin Fillon-Maillet © Millo Moravski / Agence Zoom

- Advertisement -