Méribel, station des Trois-Vallées renommée pour le ski alpin, se révèle également une belle destination pour le ski de fond. Ses deux sites nordiques, gratuits, permettent de se connecter avec la nature, en toute quiétude. Et de prendre le temps de respirer. Vital, par les temps qui courent…

Bien sûr, Méribel-les-Allues est situé au cœur des Trois-Vallées. L’un des temples du ski alpin. Et pourtant, la station mise aussi clairement sur le ski de fond. “Il y a une tradition nordique à Méribel. Nous avons toujours eu des pratiquants ici. Et un club nordique. En ce moment, les grands espaces et la nature reviennent largement au goût du jour. Donc le nordique attire de plus en plus de personnes”, souligne Robin Baudin, moniteur ESF de ski nordique, et entraîneur au club de Méribel, section fond et biathlon.

Le ski de fond, une valeur sûre à Noël ©Sylvain Aymoz/Méribel Tourisme

Il faut dire que le nordique ne manque pas d’atouts à Méribel. Tout d’abord un accès gratuit à tout le domaine, qui comprend deux sites. L’un à Méribel-Mottaret, au cœur de la réserve naturelle de Tueda. Et l’autre près de l’altiport, dans une forêt préservée.

Ces deux sites étant en altitude, la neige est garantie tout l’hiver. Sans avoir besoin d’en fabriquer avec des enneigeurs artificiels. “Et comme les portes d’entrée sont accessibles en voiture, on peut skier dès les premières neiges, sans attendre l’ouverture des remontées mécaniques”, se réjouit Robin Baudin.

©Sylvain Aymoz/Méribel Tourisme

Une petite touche de magie

Pas d’élitisme à Méribel. La diversité des pistes permet à chacun de se faire plaisir. Le site de la réserve naturelle de Tueda -qui fête ses 30 ans- relativement plat, est parfaitement adapté à la découverte du ski nordique : alternatif ou skating. Une boucle verte et une bleue sont tracées dans une vaste plaine bordée de pins cembros. Quant au lac gelé de Tueda, il apporte une petite touche de magie supplémentaire à cet univers ouaté.

Le domaine de l’altiport, lui, comprend deux pistes vertes, une bleue et une rouge. Et un pas de tir de biathlon, théâtre régulier des championnats de France de la discipline. Le pas de tir est également disponible pour une initiation, avec un moniteur, à ce sport qui réussit si bien aux Français !

Noir, mais épicurien

Le domaine nordique de Méribel comporte également deux itinéraires plus longs et plus sportifs, de couleur noire. Le premier relie l’altiport de Méribel à Courchevel 1 850. D’une distance de 17 kilomètres aller-retour et d’un dénivelé de 400 mètres, ce parcours vallonné à flanc de montagne, réserve de beaux panoramas aux fondeurs.

Le deuxième itinéraire noir mène au luxueux refuge de la Traye, avec 14 kilomètres aller-retour, et 400 mètres de dénivelé. Une belle balade au départ de Méribel centre, agrémentée de vues splendides sur le mont Blanc. Et peut-être d’une pause gourmande dans ce chalet savoyard épicurien.

Au total, Méribel déroule une cinquantaine de kilomètres de pistes nordiques sous les skis des fondeurs. Des parcours non surpeuplés. En pleine nature.

De quoi respirer à fond, loin du stress et des soucis quotidiens.

Jeanne Palay

www.meribel.net

www.esf-meribel.com

Photo de Une ©Sylvain Aymoz/Méribel Tourisme

- Advertisement -