C’est un rituel depuis 2014, début décembre, l’Office de tourisme métropolitain grenoblois organise sa conférence de lancement de la saison d’hiver, placée cette année sous le signe du partenariat. « C’est la dernière saison hivernale que nous lançons dans ce mandat et je suis très heureux de la métropolisation des affaires touristiques dans notre pays », explique Fabrice Hugelé, président de l’OTGAM. Il a tenu à féliciter les équipes qui ont réussi à passer « du plus vieil office de tourisme de France à un véritable outil transparent et dynamique faisant la synthèse entre tous les acteurs du tourisme du territoire ». Ces derniers étaient nombreux à assister à cette présentation à la fois urbaine et montagne de la saison 2020.

Jacques Reboh, président des Brûleurs de Loups, l’équipe de hockey grenoblois, avec Yves Exbrayat et Fabrice Hugelé, directeur et président de l’OTGAM ©Actumontagne

32 circuits, 99 départs
Côté ville, Roland Monon, directeur adjoint de l’OTGAM, a présenté le programme des visites guidées du premier semestre 2020, riche de 32 circuits de visites et 99 départs, dont 30% renouvelés. « Nous construisons ces visites avec les guides-conférenciers et avec nos partenaires, notamment de façon renforcée cette saison avec le Couvent Sainte-Cécile ou encore le Musée de Grenoble ». Ainsi, visite guidée autour de la nouvelle exposition temporaire au Couvent Sainte-Cécile, siège des éditions Glénat, Derrière la montagne, la face cachée du tableau. Dans ce lieu qui abrite les éditions Glénat, l’OTGAM a mis en place une découverte en une heure, entre 12 h 15 et 13 h 15. Une Midi-Visite dont le format court a été testé l’an dernier sur une découverte du garage hélicoïdal. « Elle est partie pleine à chaque fois avec 30 personnes », se félicite Roland Monon. L’occasion de rajeunir sensiblement le public avec une tranche d’âge autour de 30-40 ans d’actifs contre une dominante séniors sur les autres. « Nous en lançons deux nouvelles cette année avec la volonté d’en développer davantage à l’avenir », indique le responsable du service accueils, visites, groupes et boutiques. Et d’ajouter que cette année, pour la première fois, la clientèle métropolitaine est passée devant la clientèle grenobloise sur les visites guidées, ces dernières totalisant 3500 participants à ce jour sur l’année 2019.

Toujours du monde pour les visites autour du street-art ! ©OTG/C.Baudin

Avec le Musée de Grenoble, le service visites a également élaboré un nouveau circuit, en lien avec la nouvelle expo Grenoble et ses artistes au XIXe siècle. Le public va pouvoir parcourir la ville à la découverte des œuvres sculptées ou peintes à cette période. Un mot d’ordre : regardez en l’air, car les détails se niches souvent au fronton des bâtiments !

Le succès des visites autour du street art ne faiblit pas ! Encore 70 personnes lors d’une des dernières programmées de cette année. « Mais il faut se renouveler. Nous créons une nouvelle Midi-visite à l’heure du déjeuner et une autre localisée à Saint-Martin-d’Hères, ville qui abrite aussi plusieurs œuvres de street art avec notre partenaire historique Spacejunk Art Center ». D’autres circuits guidés sont à découvrir en partenariat avec les Halles Sainte-Claire, la Cinémathèque (avec la diffusion du plus ancien film sur Grenoble), le cimetières Saint-Roch, ou encore la Tour Perret avec des visites dès le printemps du chantier de sa réhabilitation, dans le cadre du label d’art et d’histoire.

Animation virtuelle avec Le Nautilus, espace de plus de 200 m² en plein centre-ville de Grenoble dédié à la réalité virtuelle ©Actumontagne

Nouveau partenariat avec les Brûleurs de loups
« Lier identité sportive et territoire, c’est l’idée du nouveau partenariat entre les Brûleurs de loups et l’OTGAM », souligne Yves Exbrayat, le directeur de l’OTGAM, qui commercialise désormais trois types de places pour la saison 2019-2020 de l’équipe de hockey : pour la tribune latérale (20€), pour la tribune virage (16€) et pour les enfants sur ces mêmes emplacements (8€). Ces contremarques sont non-datées et valables pour tous les matchs à domicile (hors finales play-off). En vente également dans les bureaux d’information du Sappey-en-Chartreuse et de Vizille dont les horaires d’ouverture au public seront élargis pendant les périodes scolaires toutes zones. « Dans le cadre de ce partenariat, qui s’inscrit dans une stratégie globale de faire briller notre territoire Grenoble Alpes, nous avons aussi évoqué des actions ponctuelles », Jacques Reboh, président des Brûleurs de Loups.
Autre partenariat inédit, celui avec notre confrère Le Dahu des Neiges, guide des bons plans en station de ski à destination des étudiants. Édité à 8000 exemplaires, il fête ses dix ans en janvier prochain aux 2Alpes. De la visibilité réciproque !

Billetterie pour une quinzaine de domaines skiables
Achetez votre forfait en ville pour skier tranquille, c’est un peu le slogan du service de billetterie que propose l’OTGA depuis trois saisons maintenant. « C’est très important pour nous de nous positionner comme lieu de centralité et comme ville porte de toutes les stations de l’Isère », argue le directeur de l’OTGAM. Dernier domaine skiable à rejoindre ceux qui profitent déjà de cette opportunité (une douzaine), Villard-de-Lans/Corrençon-en-Vercors, en attendant l’année prochaine, sans doute Le Collet d’Allevard, Alexandre Chalancon, de l’OTI Belledonne-Chartreuse, annonçant que Le Grésivaudan (CC), son gestionnaire, était partant.

Marion Cottaz et Fred Lahaye-Goffart d’Autrans-Méaudre, partenaire de l’OTGAM ©Actumontagne

L’ensemble des forfaits des destinations n’est pas commercialisé, comme les forfaits séjours. « Ce sont des forfaits non-datés et consommables sur la saison 2019-2020, donc intéressants pour les cadeaux de Noël », précise Magali Boudières. « En nouveauté, un forfait piétons à l’Alpe d’Huez et des forfaits domaines débutants, en plus de Chamrousse déjà l’an dernier, Autrans-Méaudre et Lans-en-Vercors, des forfaits à tarifs préférentiels aux 7 Laux, à l’Alpe du Grand-Serre et Villard-de-Lans/Corrençon ». L’an dernier, l’OTGAM a vendu plus de 500 forfaits contre 150 la première année. Et pour en savoir plus, direction le Marché de Noël du centre-ville de Grenoble où l’équipe vous attend sur son stand-chalet de la Place Victor Hugo, avec nouveau coffret rassemblant de nombreuses douceurs locales.

- Advertisement -