Lors de son assemblée générale annuelle, organisée pour la première fois en visio-conférence, le Cluster Montagne a fait le bilan de l’année 2019 et présenté les grandes lignes de ses actions pour l’exercice 2020-2021.

Tout d’abord, côté gouvernance, Fabrice Pannekoucke succède à Xavier Dullin en qualité de président délégué aux relations institutionnelles. Le maire de Moûtiers, Monsieur Montagne à la Région Auvergne- Rhône-Alpes, vice-président du Comité de massif des Alpes, a salué le travail de son prédécesseur. « J’ai la conviction que le Cluster Montagne a un rôle majeur à jouer dans la réflexion sur la montagne de demain, fort de sa double approche à la fois économique et environnementale. Ma mission sera de travailler de concert avec l’ensemble des parties prenantes pour agir et représenter nos expertises globales en France et à l’international ».

Fabrice Pannekoucke, nouveau président délégué aux relations institutionnelles

Patrick Grand’Eury, président exécutif du Cluster Montagne, a rappelé les trois enjeux stratégiques de l’organisation forte de 245 membres : développer le réseau, accélérer l’innovation et favoriser la croissance. Celle-ci a été au rendez-vous de 2019, année où le cluster a mené de nombreuses actions inédites, dont le Cluster Montagne Day ou le Cahier de Tendances.

Pour 2020, l’élan a été brutalement freiné par la crise sanitaire mondiale. « Dans cette situation inédite, plus que jamais, il était important d’être unis et de fédérer les réseaux de la filière montagne, pour un travail collaboratif permettant de parler d’une même voix et de s’engager dans une vision commune de demain, notamment celle du développement durable », souligne le président. Il se félicite que la montagne française ait été entendue et soutenue par les organisations ministérielles, régionales, et départementales.
5 projets clés ont été annoncés pour 2020-2021 :

  • Un centre de ressources partagé avec les autres acteurs de la filière.
  • Le développement de la communauté des Territoires Partenaires : les collectivités ont en effet émis le souhait de se rapprocher des adhérents du cluster
  • Un travail collaboratif a été entamé, notamment avec OSV et DSF, etc. autour des enjeux de développement durable.
  • Partenariat de 3 ans avec la chaire Territoires en Transition de GEM (Grenoble Ecole de Management) pour accompagner les acteurs touristiques de montagne dans la transition douce des modèles face aux changements (climatiques, sociétaux, économiques).
  • Cluster Montagne Academy : déploiement du module digital « Bien connaître la filière de l’aménagement de la montagne pour réussir dans celle-ci ».
- Advertisement -