La route est encore longue pour le Funiflaine, l’ascenseur valléen qui doit relier Magland dans la vallée de l’Arve et la station de Flaine en 2025. Mais ce matin, une première étape symbolique s’est déroulée. Le Syndicat mixte Funiflaine, formé par le Département de la Haute-Savoie, les Communes d’Arâches-la-Frasse et de Magland, et la Communauté de Communes Cluses Arve et montagnes, a en effet signé sous les flashs le contrat de délégation de service public Funiflaine avec les représentants de la société concessionnaire, la STEFF. A bord de cette société chargée de la construction et de l’exploitation de l’appareil, quatre entreprises phares d’Auvergne-Rhône-Alpes, détenant à part égale son capital . Deux sont directement impliquées dans l’opérationnel, Poma, qui va construire la télécabine, et la Compagnie des Alpes, son exploitant, gestionnaire de quatre des cinq domaines formant Flaine/Grand Massif.

Les deux autres sociétés au tour de table, Autoroutes Tunnel du Mont-Blanc (ATMB), expert dans les questions de mobilité, et le Crédit Agricole des Savoie, actionnaire, mais aussi financeur, montrent leur volonté d’accompagner les projets structurants pour le territoire, notamment le tourisme durable et la mobilité douce.

Cabine du Funiflaine qui devrait transporter 500 000 personnes par an dont 150 000 l’été ©Poma

15 mn de survol contre 40 mn de route

Ce futur téléporté, envisagé il y a plusieurs décennies et relancé en 2016, entend montrer la voie d’un tourisme durable en montagne, responsable et quatre saisons. Pour ses promoteurs publics et privés, il a une vocation d’exemplarité.
Selon les projections réalisées, il devrait permettre de réduire les émissions de CO2 par 30. Il met la station de Flaine et le Grand Massif à 15 minutes de Magland contre 40 minutes, voire bien plus en cas d’enneigement !

Exploité 9 mois sur 12, cet appareil qui va contribuer au développement économique de cette vallée haut-savoyarde et à la protection de l’environnement, transportera non seulement des passagers (habitants, touristes et saisonniers), mais également du fret. Un volet à prendre en compte à l’heure où l’e-commerce explose, donc le trafic colis aussi !

Une construction à près de 90M€

Le coût global de sa construction avoisine les 90M€. Le financement public dépasse les 58M€ : 26 M€ pour le Département da la Haute Savoie, 21M€ pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes, 4 M€ pour l’Etat, 4M€ pour la CC Cluses Arve et Montagnes, 3M€ pour les communes de Arâches-la-Frasse et de Magland. Côté financement privé, la société concessionnaire apporte plus de 30M€.

Les travaux devraient démarrer en 2023, après les phases d’étude, de conception et d’enquêtes publiques prévues sur 2021 et 2022.

Dominique Thillaud, DG de la Compagnie des Alpes, Laurent Bennet, DG du Crédit Agricole des Savoie, Jean Souchal, président de Poma, Thierry Repentin président d’ATMB, Christian Monteil président du Département de la Haute-Savoie, Jean-Paul Constant maire d’Arâches-la-Frasse, Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne Rhône Alpes, Martial Saddier, Député et Conseiller régional, Jean Philippe Mas, président de la CC Cluses Arve & montagnes, Johann Ravailler, maire de Magland, Marie-Antoinette Métral, Conseillère départementale, René Mouchot, ancien maire de Magland, Gilles Chabert, Conseiller régional© Dep74 / L. Guette

- Advertisement -