La France a annoncé la levée des restrictions à l’égard des ressortissants en provenance du Royaume-Uni, instaurées mi-décembre pour ralentir la propagation du variant Omicron. Les voyageurs vaccinés n’ont plus à justifier d’un motif impérieux pour entrer sur le territoire français. Ils devront néanmoins s’acquitter d’un test négatif de moins de 24h. C’est un soulagement pour les montagnards, les « Brits » formant le premier bataillon des clients internationaux des stations françaises. Dans certaines stations, ils pèsent plus de la moitié des skieurs.

« Malgré le contexte qui reste compliqué, l’allégement des restrictions de voyage va soulager notre suite de saison, jusque-là mitigé », explique Julien Favre, directeur de l’école de ski et snowboard Oxygène. « La clientèle britannique est prête et impatiente de skier, elle représente actuellement la moitié de nos ventes pour la suite de la saison. Nous devrions pouvoir « sauver » la saison avec les trois prochains mois ».

©Oxygène

Du côté d’OVO Network, opérateur louant quelque 300 chalets dans les Alpes, cette  » modification des règles de voyage pour les visiteurs britanniques en France change déjà complètement la donne », selon Tim Andrews, son fondateur. Par rapport au jeudi de la semaine dernière, le site Internet a enregistré une augmentation de 45 % du trafic britannique et le loueur s’attendait à une forte amplification de sa fréquentation d’ici à la fin de la journée, de l’ordre de 150% !

De nombreux clients britanniques ont contacté l’agence directement, pour vérifier la disponibilité et réserver rapidement pour être sûrs de ne pas rater leurs vacances de ski ! « Une excellente nouvelle pour nos propriétaires de chalets, les stations et tous les acteurs de l’industrie du ski. Le marché britannique est riche – les perdre en décembre a été un coup dur, mais en voyant la demande instantanée qui est arrivée aujourd’hui, nous sommes confiants que les mois à venir seront un coup de pouce pour tout le monde », s’est félicité Tim Andrews.

©AdobeStock-Travelfactory

La liaison Eurostar mise en place avant l’hiver par TravelSki, filiale de la Compagnie des Alpes, va pouvoir enfin démarrer ! Son directeur général, Guillaume Marcillac, nous avait dit le 22 décembre dernier que l’opérateur avait l’agilité pour lancer la desserte dès que la situation s’améliorerait. Premier Eurostar le 28 janvier prochain.

- Advertisement -