À deux pas d’Annecy, la station des Aravis offre une bouffée d’air frais dans un décor de carte postale très inspirant. Pas étonnant que le Grand-Bornand soit un haut lieu d’artisanat et d’art ! Découvrez ce versant du village aux 400 chalets multicentenaires lors d’une escapade à la journée à la rencontre de ses talents créatifs.

Donner du sens à ses vacances, faire vivre des expériences singulières et enrichissantes sans avoir besoin de partir à l’autre bout de la planète, c’est tendance aujourd’hui. Et encore plus à l’heure de l’épidémie de coronavirus. L’office du tourisme du Grand-Bornand, en Haute-Savoie, l’a bien compris qui développe pour cette période post-confinement toute une gamme de « micro-aventures », c’est à dire des escapades de courte durée soit plutôt sportives, soit plutôt culturelles, soit contemplatives… On peut évidemment mixer ces différents thèmes ! L’idée est à la fois de se reconnecter à la nature, de s’émerveiller des choses simples mais aussi de favoriser la rencontre entre vacanciers et population locale.
Parmi les carnets de route de l’été bornandin, embarquez pour une balade créative à la journée, d’ateliers d’artisans en galeries d’art en plein air.
En début de matinée, poussez la lourde porte en bois de la poterie Martin où Édith et Patrick perpétuent une tradition savoyarde ancestrale. Dans leur atelier, ils fabriquent bols, plats, pichets ou encore moules à gâteaux (de Savoie) en terre vernissée. Les deux céramistes se feront un plaisir de partager leur passion pour cet art millénaire qui convoque nos cinq sens !

Après avoir utilisé son tours à poterie pour former une pièce, Patrick Martin la décore avec minutie ©C.Cattin ALPCAT Medias/Le Grand-Bornand Tourisme

Ensuite, direction l’atelier-boutique de Didier, le bourrelier du Grand-Bornand, figure locale incontournable ! Dès le passage du pas de porte, humez la bonne odeur du cuir… La grande spécialité maison est la fabrication de colliers à cloche de vache que le maître-artisan ornemente de gravures, de coutures ou encore de clous et rivets. Certains sont de véritables œuvres d’art, fruits nombreuses heures de travail et font la fierté des propriétaires de vaches qui les portent.

L’atelier de Didier le bourrelier, une caverne d’Ali Baba où découvrir de superbes colliers à sonnailles ©C.Cattin ALPCAT Medias/Le Grand-Bornand Tourisme

Les parfums de terre chaude et de peaux tannées vous ont ouvert l’appétit ? Pause déjeuner dans l’une des bonnes tables du village ou pique-nique champêtre avec des produits locaux du côté de l’aire de loisirs, les pieds dans l’eau fraîche du Borne.

Levez les yeux, les œuvres du parcours artistique l’art vache ne se situent pas forcement là où on s’y attend ! ©Alpcat-Medias

En début d’après-midi, piquez votre curiosité et stimulez vos méninges en déambulant comme bon vous semble dans le Parcours de l’art vache. Une multitude d’œuvres autour de l’icône des alpages s’exposent en extérieur dont certaines depuis 2000 exhibant une belle patine. La plus récente date de l’an dernier, réalisée lors d’une performance au long cours programmée lors du festival Au Bonheur des Mômes. Baptisée Rigoletta, cette sculpture en bois signée de l’artiste valdôtain Enrico Massetto, se dresse devant l’office du tourisme. Avant d’emprunter cet itinéraire artistique à cheval sur le village et le quartier du Chinaillon, récupérer à l’OT le plan avec l’emplacement de toutes les créations et quelques mots sur chacune, distribué gracieusement.
Vous en voulez encore ou souhaiter vivre d’autres expériences ? Des suggestions ici !

© C.Cattin AlpcatMedias/Le Grand-Bornand Tourisme

- Advertisement -