Haut-lieu de randonnée, les Hautes Vallées de La Grave, de la Clarée et de l’Izoard dans les Hautes-Alpes abritent pas moins d’une quarantaine de lacs d’altitude. En ces temps de fortes chaleurs, ils constituent chacun un but d’escapades plus ou moins longues. Plus ils sont éloignés, moins vous risquez de croiser du monde ! Mais en montagne, une règle : on ne présume jamais de ses forces !

En chemin vers ses joyaux aquatiques, des paysages grandioses et à l’arrivée un climatiseur naturel bienvenue ! On peut s’y tremper les pieds, voire s’y baigner dans quelques uns. Mais attention, ces écosystèmes sont fragiles. Préférez les contempler et ne laissez aucune trace. En clair, pensez à bien ramener tous vos déchets !

Notre suggestion à compléter avec la lecture superbe blog de l’office de tourisme des Hautes-Vallées.

Le lac du Pontet
Ce petit lac situé sur le secteur de La Grave, est très facile d’accès. Pour autant, son cadre est splendide. Il sert de miroir parfait à la Meije, reine des sommets environnants ! A l’est, les sommets jumeaux des Agneaux se détachent. Le lac du Pontet se niche au creux des alpages verdoyants et fleuris. En été, grâce à son exposition plein sud, ses eaux peuvent dépasser les 20°C, une température exceptionnelle à cette altitude de près de 2000 mètres. Comptez moins d’une heure pour l’atteindre en mode contemplation depuis le hameau des Cours à Villar d’Arène (20 minutes depuis le premier parking).

Le lac du Pontet, havre de tranquillité © J.Selberg

Le lac de Cristol
Ce lac aux eaux calmes bleu émeraude de la vallée de la Clarée culmine à 2245 mètres. Cernée de verdure et de rhododendrons, il offre aux randonneurs un cadre bucolique pour un pique-nique en famille. Les pêcheurs affectionnent aussi ce patrimoine naturel et très esthétique. De larges panoramas s’ouvrent sur les sommets de la vallée de Névache. Point de départ de Pont de Fortville – Le Cros, pour une ascension sans difficulté de 2h30 environ. une durée qui permet sans doute de limiter la surfréquentation des lieux en haute saison estivale ! Forêt de mélèzes, alpages, pierriers, tout y est ! Des variantes existes qui permettent d’autres départs ou de boucler l’itinéraire avec le lac voisin de l’Oule, lui aussi lové dans un joli vallon !

Lac de Cristol © Michel Ducroux

Le lac d’Arsine
Situé à 2480 mètres sur le secteur de La Grave dans le Parc national des Écrins, ce lac glaciaire en deux parties est issu de la fonte du glacier éponyme. Il existe depuis moins d’un siècle et se cache derrière d’imposantes moraines. Ses eaux laiteuses à la température glaciale étonnent plus d’un randonneur. Il les doit aux particules fines de silice en suspension. Vue splendide sur les Agneaux et le pic de Neige Cordier. L’accès au lac d’Arsine dure entre 2h30 et 3h30 de montée progressive depuis le parking du pont d’Arsine. Il emprunte le GR54 dans un environnement typique de haute montagne. En chemin, vous entendrez beaucoup siffler les marmottes, légions dans le coin ! Vous pourrez aussi faire une petite halte au refuge gardé de l’Alpe de Villar d’Arêne.

Le lac d’Arsine et ses eaux laiteuses © J.Selberg

Photo de Une le lac de Cristol © Michel Ducroux

- Advertisement -