Site emblématique du Géopark Chablais Unesco situé à La Vernaz, entre Thonon-les-Bains et Morzine, les gorges du Pont-du-Diable ont rouvert mi-juin pour une leçon de géologie grandeur nature encore plus extraordinaire.

Le parcours n’a pas changé, avec, passée la magnifique forêt de hêtres, un escalier plongeant dans ces gorges couvertes d’immenses draperies et d’étonnantes excavations, sculptures de marbre gris habillées de riches dépôts colorés. La visite se fait toujours à pied. Mais sur une passerelle piétonne reconstruite cette année en caillebotis et mélèze, pour une déambulation en toute sécurité dans ce profond défilé façonné par l’érosion dans le calcaire.

Une leçon de géologie grandeur nature dans les gorges du Pont du Diable ©Grégory Ginon/Alp’in Drones

Mieux, les époux Rineau, qui exploitent depuis 2018 ce site touristique centenaire, ont profité de ces travaux pour inviter les visiteurs à oser à affronter le vide sous le Pont-du-Diable. Celui-ci est une imposante arche naturelle née de l’effondrement de la voûte d’une grotte souterraine voilà 10 000 ans.

Une plateforme de 3,6 m2 avec sol et côtés en verre a été en effet ajoutée cette année à l’aplomb de cette arche et des eaux turbulentes de la Dranse de Morzine, qui s’écoulent 50 mètres plus bas. Émotions garanties !

Les gorges du Pont du Diable pour explorer le parcours souvent tumultueux et spectaculaire de l’eau en montagne ©Grégory Ginon/Alp’in Drones

Le site est ouvert tous les jours de 9 h à 18 h. « La visite dure en moyenne 1 h15 », indique Jocelyne Rineau, ravie d’accueillir désormais les visiteurs dans un bâtiment d’accueil-boutique réaménagé. Une aire depique-nique est également à disposition des visiteurs.
Nathalie Ruffier

- Advertisement -