C’est en 218 avant J.-C. qu’Hannibal entreprit son expédition contre Rome. Objectif du Carthaginois, qui voue une haine farouche à Rome : surprendre l’armée romaine en passant par le nord des Alpes, alors considérées comme une muraille infranchissable. Il va lever une armée impressionnante de 40 000 hommes, 5 000 chevaux et une quarantaine d’éléphants, sortes de blindés de l’époque, qui marquèrent la mémoire collective. Plus de 2 000 ans après les faits, l’expédition du général carthaginois à travers les Alpes relève toujours de l’hypothèse et de la bataille d’experts pour savoir par où exactement ses troupes sont passées. « J’ai cru pouvoir résoudre l’énigme du passage en confrontant les travaux d’éminents spécialistes, mais je ne suis arrivé à aucune certitude malgré mes présomptions pour un itinéraire », avoue Jean-Pascal Jospin, conservateur en chef au Musée Dauphinois et commissaire de la nouvelle exposition temporaire « Hannibal et les Alpes ».

Vue sur la Cime du Bard, le Mont Giusalet et le Mont Malamot depuis le col du Mont Cenis
Vue sur la Cime du Bard, le Mont Giusalet et le Mont Malamot depuis le col du Mont Cenis

Celle-ci ne perce pas le mystère de l’itinéraire d’Hannibal dans les Alpes et au fond, tant mieux, car la légende perdure et continuera à faire couler beaucoup d’encre. L’exposition propose un parcours passionnant qui rappelle avec pédagogie le contexte du conflit entre les deux cités rivales, Rome et Carthage, luttant chacune pour la possession de la méditerranée occidentale. Elle dresse aussi le portrait d’Hannibal, personnage historique dont le génie tactique est toujours enseigné dans les écoles militaires. Elle rappelle que c’est à partir de la Renaissance que ce général de 26 ans qui faillit prendre Rome est redécouvert. Ecrivains et historiens vont alors s’emparer de l’histoire de ce héros, dont l’épisode de la traversée des Alpes reste le plus célèbre de ses faits d’armes, contribuant à la construction du mythe toujours vivace : chaque année ou presque un livre sur Hannibal sortirait en librairie !
S.C.


Exposition jusqu’au 2 juillet 2012. Entrée libre. Autour de cette exposition, un cycle de conférences, un film, un spectacle et des ateliers pour enfants à la rentrée et début 2012, des visites commentées avec les guides de l’association le Fil d’Ariane et un ouvrage collectif, Hannibal et les Alpes, une traversée, un mythe aux éditions Infolio (29€)