Passy accueille chaque année au mois d’août le salon international du livre de montagne. En remplacement de cet événement, une solution alternative est organisée en extérieur, au Jardin des cimes : des rencontres littéraires les samedis de l’été, et des conférences du 7 au 9 août. Un cadre idéal pour la littérature de montagne!

Les contraintes liées à la crise sanitaire sont l’occasion d’inventer une nouvelle formule pour présenter la littérature de montagne. De se recentrer sur les livres et leurs auteurs. Et de les mettre en valeur dans le cadre superbe du Jardin des cimes de Passy”, estime Michel Moriceau, président de l’association Montagne en pages, organisatrice de l’événement.

Parler de livres et de littérature de montagne dans le jardin des cimes de Passy, quelle bonne idée ! @C. Houal

Cette nouvelle formule comprend deux volets. D’une part des rencontres littéraires les samedis de l’été. Ainsi, après François Garde venu présenter son livre paru aux éditions Paulsen : Lénine à Chamonix et autres nouvelles de montagne, le 4 juillet, le 18 juillet, Françoise Cadoux va évoquer son récit de voyage publié aux éditions du Mont-Blanc, Muztagh Ata, le père des glaciers. Le 25 juillet, Philippe Bonhème présente l’ouvrage paru chez Glénat : Yannick Seigneur, l’iconoclaste. Toutes ces rencontres font l’objet d’un enregistrement vidéo et d’une couverture médiatique.

Deuxième volet de l’événement, des conférences animées par Michel Moriceau, du 7 au 9 août (dates initialement prévues pour le salon du livre de montagne). Le 7 août, le thème “Les glaciers en question” réunit des auteurs et des glaciologues. Le 8 août, Jean-Christophe Rufin, de l’Académie française, vient partager son expérience d’alpiniste, d’écrivain et de médecin. Et une table ronde est consacrée au thème : “L’Himalaya, pourquoi ?”. Le 9 août, une conférence aborde le thème “Ciné sommets”.

Nous sommes solidaires avec les auteurs, pour compenser le décalage de publication, et les difficultés de commercialisation qu’ils rencontrent cette année”, souligne Michel Moriceau. La solidarité montagnarde n’est pas un vain mot !

Jeanne Palay

Participation est libre mais souhaitée.

salonlivremontagnepassy.jimdofree.com

- Advertisement -