Lancée en avant-première du 1er au 18 octobre en partenariat exclusif avec les clients des cinq caisses du Crédit Agricole en Auvergne-Rhône-Alpes -soit plus d’un million de personnes-, la web-app Partir-Ici est depuis la première journée des Sommets du Tourisme à Lyon (18-19/10), accessible à tous. Une annnée de co-construction avec plus de 400 acteurs du tourisme régionaux, emmené par Camille Ract, d’AURA Tourisme, a été nécessaire pour créer cette plateforme digitale d’offres touristiques bienveillantes de la deuxième région touristique française. Elle s’adresse en premier lieu à ses habitants, mais n’exclue évidemment pas les visiteurs hors région. Et Lionel Flasseur, directeur de l’agence régionale du tourisme, de bien préciser en préambule de sa présentation que la Région accueille tous les publics, qu’ils viennent de près ou de loin. Le tourisme de proximité est l’un des marchés de sa stratégie globale de conquête touristique, placée sur le prisme de la bienveillance depuis 2018.

Eté 2021 : 37% de visiteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Le tourisme régional est un gros morceau pour AURA, comme l’a rappelé Fabrice Pannekoucke, le tout nouveau président d’AURA Tourisme. De l’ordre de 26% de la clientèle totale de la destination avant-Covid, la fréquentation en intrarégionale, après être montée à 48% en juillet 2020, s’est stabilisée à 37% l’été dernier. « Nous avons un socle solide et je pense que l’on peut aller plus loin, non pas en part de marché, mais en valeur avec l’augmentation du panier moyen », a jugé Lionel Flasseur.
En ce sens, Partir-Ici a l’ambition de multiplier les escapades en courts séjours ou à la journée des habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes dans un périmètre de moins de deux heures autour de chez eux. Le contexte est favorable non seulement depuis la crise Covid-19, mais aussi parce qu’il y a un potentiel de 52 week-ends et une dizaine de jours fériés par an à exploiter.

Construction autour des trois piliers du tourisme bienveillant

Les offres de ce guide de sorties et d’activités en ligne répondent toutes aux trois enjeux majeurs du tourisme bienveillant qu’AURA Tourisme prône depuis quatre ans, sous le slogan Renaître ici. Payantes ou gratuites, et tous publics, ces suggestions de voyage doivent être vertueuses côté environnement, contribuer à l’économie locale et également créer du lien entre les habitants et les visiteurs. D’où le recrutement d’éclaireurs, ces habitants engagés pour leur territoire et cautions de plus en plus plébiscités. 80 au départ, ils vont partager leurs expériences de voyage, leurs coups de cœur sur la nouvelle plateforme, avec de simples avis ou des articles plus riches en contenus. La plupart d’entre eux sont déjà actifs dans d’autres communautés d’AURA (ambassadeurs, greeters…).

2000 offres au départ, 100 000 visiteurs uniques à Noël

En trois semaines d’existence à bas bruit dans le seul réseau du Crédit Agricole, Partir ici totalise déjà 2000 offres, « ce qui est énorme », juge Lionel Flasseur, qui se serait satisfait d’un millier au démarrage !
Ce score va vite grimper à en juger par l’accueil de l’assemblée hier aux Sommets du tourisme, d’autant que le site a déjà reçu plus de 20 000 visiteurs uniques en moins de 18 jour. Ils ont passé en moyenne plus de trois minutes, ce qui est un très bon score, estime le directeur de l’agence dont l’objectif est de 100 000 visiteurs d’ici à la fin de l’année.

Les offices de tourisme, pierres angulaires de l’outil

Ces offres ont été pré-sélectionnées parmi 10 000 offres candidates par les offices de tourisme du territoire, via Apidae Tourisme, l’immense base de données d’AURA Tourisme (420 000 items). Mais pour être publiées sur la web-app Partir-Ici.fr, elles ont dû passer par les fourches caudines d’un autodiagnostic. Il a été conçu sur la base d’une grille composée de 45 questions autour des trois piliers du tourisme bienveillant (environnement, économie, sociétal), élaborée avec l’ATES, l’association pour le tourisme équitable et solidaire.

Un plan média de 300 000€

Sur un budget total de 500 000€, Partir ici bénéficie d’un plan médias conséquent de 300 000€. Côté canal traditionnel, de l’affichage dans les grandes villes de la Région et des spots radio, mais surtout un déploiement sur les réseaux sociaux Instagram et Facebook où la vidéo réalisée par Brut cumulait déjà 50 000 vues après seulement quelques heures de diffusion hier !

Présentation de Partir Ici.fr avec Camille Ract, en charge du projet, Fabrice Pannekoucke, nouveau président d’Aura Tourisme, Sylvie Fayolle, VP Tourisme au Conseil régional et Lionel Flasseur le directeur de l’agence régionale de tourisme
- Advertisement -