Sans surprise, le chiffre d’affaires de la Compagnie des Alpes pour l’exercice 2019-2020 (du 1er octobre 2019 au 30 septembre 2020), affiche un recul de 28,3 % par rapport à 2018-19 (615,6 millions d’euros contre 854 millions d’euros). Pénalisée par l’arrêt de la saison au 15 mars, en raison de la pandémie de Covid-19, la branche domaine skiable enregistre un recul de 18,8 % (360,2 millions d’euros contre 443,8 millions d’euros en 2018-19). Seule note positive : le 4e trimestre de l’exercice (été 2020) a bénéficié de l’appétence des Français pour la montagne cet été, avec une progression de 9,7 % par rapport à l’été 2019, à 7,8 millions d’euros. Mais ce 4e trimestre pesant moins de 2 % du chiffresd’affaires annuel de la branche domaines skiables, il n’a évidemment pas suffi à compenser les pertes enregistrées au printemps. Rappelons qu’au moment de la fermeture brutale des stations de ski, l’activité « ski » de l’exploitant de La Plagne, Les Arcs, Flaine, Les 2 Alpes,etc, connaissait une progression de l’ordre de 2,5 % par rapport à 2018-19. Le nombre de journées-skieurs est lui aussi en chute libre sur cet exercice 2019-20 (-20,5 %), alors que le revenu par journée-skieur progresse de 1,5 %.

© archives Martin Léger

En raison du contexte sanitaire actuel, difficile d’établir des perspectives claires pour l’exercice 2020-21, alors que la Compagnie des Alpes a réalisé quelque 80 millions d’euros d’investissements sur ses différents domaines skiables. Le premier trimestre pèse en moyenne 15 % de l’activité annuelle, l’activité se concentrant essentiellement sur les vacances de Noël. La tendance aux réservations de dernière minute étant accentuée par la crise sanitaire actuelle, il est d’autant plus difficile d’avoir une bonne visibilité sur l’avenir. Seule certitude : la Compagnie des Alpes s’appuie sur le protocole sanitaire mis en œuvre cet été et déploie un plan d’actions commerciales visant à stimuler la fréquentation de ses domaines skiables.

Photo de une : © Elina Sirparanta

- Advertisement -