Dans sa dernière note de conjoncture, Isère Tourisme dresse un bilan positif des dernières vacances de Noël dans les stations de ski du département, avec un taux d’occupation des hébergements marchands qui s’établit à 60 % (+ 6 % par rapport à l’hiver dernier et + 10 % par rapport à la moyenne des quatre derniers hivers). Les réservations de dernière minute ont boosté la fréquentation, avec par exemple 5 % des contrats de location de la centrale des Gîtes de France réalisés dans les cinq jours précédant le congé. La fréquentation est équilibrée sur les deux semaines, avec un taux d’occupation de 58 % pour la première semaine et de 62 % pour la deuxième semaine. La position du jour de l’an un mardi a par ailleurs favorisé les courts séjours. A noter que l’Isère se situe toutefois en-deçà de la moyenne nationale, avec un taux d’occupation de 81 % (+ 3,5 % par rapport à l’an dernier), selon l’Observatoire des Stations de Montagne. Côté ski, malgré un moins bon enneigement que l’hiver passé – mais une météo plus favorable – le volume de journées-skieurs progresse de 12 % par rapport à la moyenne des quatre hivers précédents. Avec toutefois des disparités selon les massifs et l’enneigement, Belledonne et l’Oisans tirant les résultats à la hausse.
Pour la suite, le taux de réservation pour la période inter-vacances (5 semaines à cheval entre janvier et février) est conforme  à celui habituellement enregistré à cette époque. Les trois dernières semaines de cette période semblent particulièrement plébiscitées, aussi bien par les clientèles françaises qu’étrangères. Quant aux vacances d’hiver, le niveau des réservations, jugé correct pour cette période de la saison, a bien progressé depuis début décembre. Le taux d’occupation devrait s’élever à 70 %, avec les deux semaines centrales des vacances les plus plébiscitées.

Photo de une : Chamrousse, le 11 décembre 2018 © Martin Léger