L’hiver a démarré en fanfare pour la coopérative du Val d’Arly à Flumet. Lancement d’une ligne de yaourts maison et développement à grande échelle du e-commerce. Les trésors gourmands des deux Savoie sont désormais toute l’année à portée de clic !

Créée en 1969 par une poignée de producteurs du Val d’Arly, la coopérative fruitière de Flumet compte aujourd’hui plus de 80 sociétaires de Savoie et Haute-Savoie. Des hommes et des femmes qui contribuent chaque jour à la valorisation de leur territoire, dont la coopérative est l’un des fleurons. Depuis cinq ans, alors que le contexte économique national est peu favorable, l’entreprise qui emploie une soixantaine de collaborateurs, fait preuve d’un dynamisme à contre-courant. Elle ne cesse d’investir – 5 millions d’euros dernièrement- et de se diversifier, tant dans les produits qu’elle élabore, que dans leur distribution aux consommateurs.

Petit récapitulatif : ouvertures successives de trois magasins de vente directe à Megève, Faverges et Chamonix, en complément de celui de Flumet. Agrandissement et refonte du site de production et de vente de Flumet. Il abrite désormais un espace culturel et un lieu dédié à la dégustation de ses produits phares, reblochon et beaufort laitiers en tête. Enfin, la coop s’est dotée d’un nouvel atelier spécialisé dans la fabrication de pâtes molles de qualité pour la grande distribution.

Mais pas question de s’arrêter en si bon chemin ! En cette année de fin des quotas laitiers (au 1er avril 2015), les sociétaires vont encore de l’avant pour valoriser leur matière première. La coopérative vient de se lancer dans la fabrication de yaourts maison. Des produits de grande qualité, au lait entier, dont la recette a été mise au point en interne, avec l’appui d’un expert de École Nationale de l’Industrie du Lait et de la Viande de la Roche-sur-Foron (ENILV). « La gamme comprend pour l’instant trois variétés : nature ferme, nature sucré brassé et aux fruits bi-couches », détaille Amelina Mattel, en charge la ligne yaourts. La jeune femme vante leur texture onctueuse, les 15% de fruit dans les références bi-couches. De nouvelles variétés aux fruits et du fromage blanc en faisselle viendront prochainement étoffer la gamme.

Commerce en ligne et formule drive

Ces nouveaux produits ultra-frais, ainsi que le beurre et la crème fraîche de la coop sont, hélas pour l’heure, exclus du tout nouveau site de vente en ligne de la coopérative du Val d’Arly. Et pour cause, ils ne résisteraient pas à l’étape de l’expédition. « Mais, plus de 80% de l’assortiment de nos magasins sont disponibles en ligne depuis le 5 janvier dernier », indique Christelle Panquet, en charge de la commercialisation des produits de la coop. C’est elle qui a développé ce nouveau service, sur lequel Philippe Bouchard , le directeur, planche depuis plusieurs années.

Préparation de commande web à la coopérative du Val d'Arly

L’e-commerce permet de fidéliser ses clients et d’en recruter de nouveaux, à condition que le service soit performant. Il lui fallait donc trouver une solution de conditonnement qui permette d’expédier sous 48 heures, partout en France métropolitaine, même l’été, reblochons, beaufort et autre charcuterie. L’emballage idoine a été trouvé. Il s’agit d’une pochette isotherme réfrigérée. « A réception, les produits sont comme sortis du frigo », assure Christelle Panquet. Une salle de préparation des commandes a été installée à côté du magasin de Flumet d’où elles sont expédiées.

Le point de vente historique de la maison teste par ailleurs la formule du drive, appelée ici panier minute. Les habitants comme les hôtes du territoire composent leur panier, via le site Internet, et viennent chercher leur commande à Flumet le lendemain. Rapide et pratique. Décicément, 100% dans le coup, la coop !

Sophie Chanaron

 

photos ©Coopérative Val d’Arly

- Advertisement -