En juin dernier, l’été 2011 s’annonçait sous les meilleurs auspices pour la destination montagne.  Tous les indicateurs étaient au vert et les professionnels envisageaient une saison estivale dans le droit fil de celle de 2010, excellente pour la montagne française, après des années de repli. C’était sans compter avec les caprices de la météo ! Les mauvaises conditions climatiques qui ont régné à partir de la moitié du mois de juillet et jusqu’au début du mois d’août, ont affecté la fréquentation touristique dans les stations de montagne. Comme l’a indiqué mercredi le secrétariat d’Etat au tourisme lors de la présentation du bilan de la saison touristique en France, il ressort des premiers chiffres que le littoral méditerranéen et les villes sont les grands gagnants de l’été 2011 français. Le premier, outre son attrait naturel, a bénécifié d’une météo clémente et donc d’un probable report de clientèles. Quant aux secondes, elles ont tiré leur épingle du jeu parce qu’elles abritent entre autres, de nombreux sites culturels, lieux de repli traditionnels en cas de mauvais temps…

Le baromètre de Rhône-Alpes Tourisme diffusé hier confirme que pour notre région, 2011 restera comme un été très urbain avec un taux de satisfaction des établissements touristiques implantés en ville très élevés (89%). Ainsi les départements à dominante  urbaine tel que le Rhône (86%) et la Loire (71%) connaissent de bons, voir d’excellents indices de  satisfaction de la part des professionnels, en progression par rapport à l’été 2010. Les musées et autres lieux d’expositions, ou les festivals proposés dans ces départements affichent des records de fréquentation.  En revanche, les acteurs touristiques exerçants en zone montagne ont un jugement moins positif de leur dernière saison estivale (-17 points par rapport à l’été 2010). Selon les premières observations recueillies par Savoie Mont-Blanc Tourisme auprès des offices de tourisme, 43% d’entre eux évaluent l’été 2011 comme étant identique à celui de 2010, 38% en baisse et 19% en hausse.

Après un bon mois de juin, marqué par une fréquentation en augmentation des bords des lacs, le mois de juillet en montagne a pâti d’un long épisode pluvieux qui a fortement ralenti les réservations de dernières minutes pour la 2e quinzaine du mois. Par effet de domino, les réservations de dernières minutes pour début août n’ont pas non plus atteint les hauteurs habituelles. Cependant, avec le retour de l’été depuis la mi-août, les professionnels ont constaté un redémarrage des nuitées, pouvant augurer d’un mois d’août très correct (les chiffres sont en cours de collecte). "Au final, la saison d’été 2011 reste d’un bon niveau pour 71% des professionnels de Rhône-Alpes, même si ce niveau de satisfaction est légèrement en retrait par rapport à la saison d’été 2010", conclut le baromètre de Rhône-Alpes Tourisme. Il faudra nénamoins attendre les résultats de septembre, un mois en général bon, avec le retour des groupes et des congrès, et l’analyse plus en détails des chiffres pour établir le bilan définitif de la saison estivale 2011 dans les Alpes du Nord françaises.
S.C.