Quatorze entreprises françaises du secteur de l’aménagement de la montagne sont actuellement présentes au pavillon « French Village » du Cluster Montagne, sur le 11ème salon Alpitec de Pékin (salon international des technologies de la montagne et des sports d’hiver, qui se déroule du 16 au 19 janvier et attire chaque année quelque 30 000 visiteurs). Parmi ces entreprises, on retrouve notamment le constructeur de remontées mécaniques Poma, la Compagnie des Alpes (exploitant de domaines skiables d’altitude), MND Group (spécialiste du développement, de l’aménagement et de la sécurisation en zone de montagne, à travers notamment l’installation de réseaux de neige de culture), des bureaux d’étude (Geode, Abest Ingénierie), une agence d’urbanisme et d’architecture (DGA), Omniris Technologies (billetterie, monétique et contrôle d’accès), ou encore IndianAventures.com (spécialiste des loisirs en hauteur).

MND Group a réalisé une installation de production de neige automatisée dans la station de Wanlong © Cluster Montagne

Leur objectif ? Représenter, positionner et confirmer l’expertise française. L’enjeu est en effet de taille : déjà acteur majeur du secteur (surtout avec la perspective des JO de Pékin en 2022), la Chine deviendra en 2025 la première destination touristique mondiale. Avec ses 1,3 milliard d’habitants, le marché chinois présente un très fort potentiel de développement. Elle compte déjà 1,5 million de skieurs, et les experts tablent sur 7 millions de skieurs à moyen terme. C’est pourquoi le Cluster Montagne est présent en Chine depuis déjà 20 ans, avec près de 80 missions réalisées sur l’ensemble du pays et tout autant d’accueils.
Les temps forts d’Alpitec 2019 ? Une soirée France-Chine, des signatures de contrats pour les entreprises françaises, des visites de stations et de sites olympiques, une compétition de ski amicale et des rencontres avec les autorités de la Province de Hebei.

Photo de une : Le marché chinois compte aujourd’hui 1,5 million de skieurs © Cluster Montagne