L’équilibre économique des stations ne peut pas reposer sur une seule saison. Les professionnels de la montagne le savent et font beaucoup d’efforts pour relancer l’attractivité de l’altitude l’été. L’analyse d’Hervé Decanter, directeur de région Arly/Tarentaise au Crédit Agricole des Savoie.

actumontagne.com: Que vous inspire l’été à la montagne ?
Hervé Decanter : Collectivement, nous devons prendre conscience que nous habitons des territoires d’exception. Même si l’activité touristique estivale ne représente qu’une infime partie du chiffre d’affaires des stations de ski, celles-ci sont de plus en plus inventives pour capter de nouveaux clients l’été ; il faut dire que les professionnels de la communication ont tellement bien vendu la montagne l’hiver, qu’il faudra du temps pour modifier le comportement du consommateur.

actumontagne.com : Comment le convaincre de choisir la montagne plutôt que la mer ou la campagne ?
HD : Il faut le convaincre que partir à la montagne l’été représente une aventure unique. Voilà le challenge à relever !  L’altitude élevée des stations de Tarentaise, gage de neige l’hiver, constitue un risque l’été ; néanmoins, le vrai risque, c’est de ne rien faire l’été. Beaucoup d’animations sportives sont organisées dans les stations réputées alors que sur d’autres sites, les animations tournent plutôt autour de l’authenticité, du monde agricole, des produits du terroir. Je crois qu’il n’y a pas de juste vérité. Au contraire, au même titre que l’atout numéro 1 des stations de ski l’hiver, c’est leur diversité, et bien à la belle saison, ces multiples manifestations organisées dans nos stations reçoivent un écho trés favorable.

Hervé Decanter, directeur de région Arly/Tarentaise

actumontagne.com : Quel est le rôle du Crédit Agricole des Savoie pour soutenir ces opérations estivales ?
 HD : Tout d’abord, nous ouvrons nos agences périodiques pour répondre aux attentes de nos professionnels aux Saisies, aux Menuires, à Val Thorens, à La Plagne, aux Arcs, à La Rosière, sans oublier nos points de ventes ouverts toute l’année à Tignes, Val d’Isère, Saint-Martin-de-Belleville, Méribel et Pralognan-la-Vanoise. Ensuite nous jouons pleinement notre rôle de partenaires des associations locales, dont les membres s’investissent beaucoup pour promouvoir nos territoires. Nous sommes présents par exemple lors de la fête  » Terre Terroir Tarentaise  » ou au tout premier Salon de l’agriculture de montagne ces 18 et 19 août à Bourg-Saint-Maurice/Les Arcs.

actumontagne.com : Les caisses locales sont aussi très impliquées sur le territoire…
HD : Effectivement, notre banque coopérative peut s’appuyer sur les quatre caisses locales qui rayonnent sur la Tarentaise, grâce au dynamisme de leur administrateurs. C’est ainsi que de nombreuses actions de développement organisées par nos caisses locales permettent de mettre en lumière nos habitants, leurs talents, la richesse de nos territoires, sans omettre les actions de solidarité. Nous sommes fiers d’êtres acteurs de cette dynamique globale.

actumontagne.com : Une offre touristique quatre saisons est-elle envisageable pour la montagne ?
HD : Elle n’est pas encore là mais, on sent une volonté collective de changer les choses ; le réchauffement climatique accéléra-t-il ce mouvement en marche ?

 

- Advertisement -