Aix-les-Bains, Brides-les-Bains et La Léchère font partie des neuf stations thermales retenues dans le deuxième volet du Plan thermal de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Les six autres sont dans l’Allier et dans le Puy-de-Dôme.

Ce deuxième volet de 20 millions d’euros s’inscrit dans la continuité du premier qui était de 23 millions d’euros. Onze stations thermales sur les quinze sélectionnées ont accompagnées par la Région lors de cette première salve de subventions pour aider au financement d’études ou d’investissements.

Aix-les-Bains et Brides-les-Bains en Savoie, ainsi que Vals-les-Bains, qui avaient déjà émargé dans le volet 1, sont à nouveau retenues dans le plan 2 pour des investissements complémentaires, pour se diversifier (nouvelle indication par exemple) ou pour améliorer le cadre paysager de l’établissement thermal.

« Les stations thermales de notre territoire sont des joyaux que nous chérissons », a déclaré Nicolas Daragon, vice-président de la Région, délégué au Tourisme et au Thermalisme. « Avec le deuxième volet de notre Plan thermal, nous passons à la vitesse supérieure. Ainsi, nous aurons pu assister 20 stations thermales sur les 24 existantes et nous nous réjouissons du renouveau du parc thermal régional ». 50% de ce parc est situé en zone montagne.
Pour rappel, Auvergne-Rhône-Alpes est la troisième région thermale de France. Elle accueille 130 000 curistes. Les stations thermales génèrent 2,5 millions de nuitées sur le territoire et réalisent un chiffre d’affaires de plus de 100 M€. A la clé, 18 000 emplois, dont 2200 directs.

- Advertisement -