Un nouveau logo, un réseau d’ambassadeurs, le passage d’une marque touristique à une marque d’attractivité globale… Savoie Mont Blanc a fait le show hier au Grand Bornand pour fêter ce dixième anniversaire en présence de ses pères fondateurs, et de plus de 500 professionnels du tourisme, élus et sportifs, tous fiers de participer au succès de cette destination numéro 1 mondial sur les sports d’hiver et sur la montagne estivale.

Créée il y tout juste 10 ans par l’Assemblée des Pays de Savoie, instance interdépartementale entre la Savoie et la Haute-Savoie, la marque destination Savoie Mont-Blanc est aujourd’hui reconnue dans le monde entier. Après Paris, elle est la première destination touristique de France, numéro 1 mondial sur les sports d’hiver et numéro 1 mondial sur la montagne estivale. Elle totalise 61 millions de nuitées annuelles, générant 6 milliards d’euros de retombées économiques.

Côme Vermersch, directeur de SBMT et les deux co-présidents, Nicolas Rubin et Vincent Rolland ©Zoom/Laurent Salino
Pendant 10 ans, les équipes de Savoie Mont-Blanc Tourisme, n’ont pas lésiné sur les moyens pour assurer la promotion touristique de ce territoire entre lacs et montagnes. Notamment via des campagnes TV et sur le web, avec des spots qui ont marqué les mémoires, comme le fameux Savoie Mont-Blanc chuchoté, encore très prégnant dans les têtes !
Aujourd’hui, la marque entre dans une nouvelle ère et élargit son périmètre d’action, avec la volonté de passer de la promotion touristique à une stratégie globale d’attractivité du territoire, c’est à dire transversale et multi-secteurs : tourisme, mais aussi agriculture, enseignement, industrie, sports… Certains ont déjà ralié la bannière comme l’Université Savoie Mont-Blanc et les chambres d’agricultures.

Les premiers ambassadeurs Savoie Mont-Blanc avec quelques uns des pères fondateurs, Hervé Gaymard, Denis Bouchet, Vincent Rolland et Michel Barnier ©SMBT
Pour renforcer l’attractivité de la destination dans un contexte où l’offre va être multipliée par 3 d’ici à 2020, tous les acteurs doivent se mobiliser et viser l’excellence, en élevant leur niveau de qualité. « Savoie Mont-Blanc doit mettre en avant les meilleurs pour tirer les autres vers le haut », conseille Joël Gayet, spécialiste du marketing territorial, qui rêve que dans 10 ans, la marque Savoie Mont-Blanc ait atteint un statut de marque culturelle à la fusion des deux départements savoyards. De l’anticipation, quoique…

Le trio savoyard, Hervé Gaymard, Vincent Rolland et Michel Barnier ©SMBT

Cette volonté de gagner en attractivité globale va déterminer les actions des acteurs de Savoie Mont-Blanc pour les prochaines années, à l’appui notamment d’un réseau d’ambassadeurs, dont les 25 premiers ont été intronisés au Grand Bornand, ce jeudi 16 juin, lors de l’anniversaire des 10 ans. Des sportifs (Tessa Worley, Antoine Deneriaz, Marie Bochet), des chefs cuisiniers (René et Maxime Meilleur), des chefs d’entreprises (Jean-Marc Pambet, pdg de Salomon, Bernard Fournier, pdg de Mobalpa), des leaders d’opinion…

David Chabanal, directeur de l'OT de Pays d'Albertville et Didier Joseph, directeur de l'OT de Saint-Gervais, acteurs de Savoie Mont-Blanc à quelques semaines de la 19e étape du Tour de France entre leur deux villes ©Actumontagne

C'est au Japon que Bénédicte Dorfmann, ambassadrice Savoie Mont-Blanc, ira porter les couleurs de Savoie Mont-Blanc, son mari Xavier étant désormais coach de l'équipe du Japon d'aviron ©SMBT

Et dès hier soir, le recrutement a déjà commencé parmi les 500 invités de la soirée pour démultiplier la notoriété de la marque portée sous les fonds batismaux par une cordée d’hommes visionnaires, Michel Barnier, alors président du Conseil Général de Savoie, Ernest Nicollin, son homologue de Haute-Savoie, leurs successeurs Hervé Gaymard et Christian Monteil, Denis Bouchet, co-président de Savoie Mont-Blanc avec Vincent Rolland et bien sûr, Michel Charlet, l’ancien maire de Chamonix-Mont-Blanc, le rassembleur, et encore Rémy Charmetant, premier DG de Savoie Mont-Blanc, dont Côme Vermersch a pris la succession, épaulé par une quarantaine de collaborateurs et collaboratrices, les ambassadeurs de l’ombre. Et dans la lumière quelques heures hier !
Sophie Chanaron