Chaque année, on estime qu’au moins 70 tonnes de déchets sauvages sont abandonnées sur les pistes de montagnes. Alors que les vacances d’hiver viennent tout juste de débuter dans certaines régions et que les amateurs de neige rejoignent les cimes, l’association Vacances Propres présente son dispositif spécial montagne, déployé dans un nombre record de 95 stations cette année. Objectif : prolonger le succès 2015 qui a permis de mettre à la disposition des vacanciers près de 2,4 millions des célèbres sacs à rayures pour collecter les déchets en plein air, soit 8,5% de plus par rapport à la campagne 2014. Pour collecter les déchets des skieurs, elles ont installé des milliers de sacs à rayures et des collecteurs dédiés, dont certains spécialement étudiés pour s’intégrer au paysage. En effet, l’association propose des équipements, type mini‐chalets, fabriqués en mélèze ou en pin, qui répondent aux exigences de praticité et de solidité imposées par des températures extrêmes et une utilisation intense. Fabriqués en France, ces réceptacles s’inscrivent dans la politique d’achats responsables des communes de montagne.


Parallèlement, en hiver comme en été, la campagne de sensibilisation vise à réveiller les consciences et à rappeler le caractère inacceptable des déchets sauvages. Elle interpelle directement les auteurs des gestes incivils et leur adresse un message incitatif : Vous pouvez laisser une plus belle trace sur terre ! Bref, si vous voyez un papier gras, un sachet plastic, un gobelet ou une canette usagés traîner par terre ou accrocher à un arbuste, ramassez-le !