La réserve naturelle des Contamines propose des sorties accessibles à tous, pour découvrir le monde mystérieux des oiseaux nocturnes, leurs cris et leurs comportements. Pour élargir nos connaissances et notre vécu sensoriel.

Sorties crépusculaires : tel est le titre de ces escapades à thème proposées par la réserve naturelle des Contamines, le mercredi de 18 à 20 heures. “Lorsque la nuit tombe sur les Contamines, le silence règne dans la forêt, chouettes et hiboux se réveillent”, annonce en guise d’apéritif Loïc Vivier, l’animateur de la réserve qui encadre ces sorties.
Mais avant de se rendre en forêt, les participants ont rendez-vous au siège de l’association des Amis de la réserve, aux Contamines. Là, un diaporama est projeté, pour présenter les différents rapaces nocturnes, pour expliquer ceux qu’on trouve dans la réserve naturelle, et notamment la différence entre chouette et hibou. Puis, toujours en salle, les cris des oiseaux sont auditionnés, car il est plus facile de repérer dans la nature un son que l’on a déjà entendu.
Ensuite, direction la forêt, via le parking de la Frasse, puis cinq minutes de marche sur un bon chemin. Les raquettes ne sont pas nécessaires, car c’est un endroit fréquenté la journée, donc on peut s’y déplacer à pied sans s’enfoncer dans la poudreuse. Arrivé dans une clairière entourée d’arbres, chacun épie la nuit, guette les sons et les cris nocturnes. “La finalité, c’est d’amener les gens à sortir sur les sentiers la nuit, à découvrir la nature autrement, en faisant appel à tous leurs sens”, explique Loïc Vivier. Une expérience surprenante et marquante, même si les rapaces ne sont pas obligatoirement au rendez-vous. “Ça ne marche pas à tous les coups, c’est Dame Nature. Mais je travaille plus fondamentalement sur la peur de la nuit. La peur ancestrale des sons nocturnes est liée à l’ignorance. Quand on met des mots et des images sur les sons, on est dans la connaissance, la peur disparaît”.


Le but n’étant pas du tout sportif, ces sorties s’adressent à un public familial à partir de 5 ans. “Tous les curieux de nature sont les bienvenus”, souligne Loïc Vivier. Il faut juste être habillé chaudement, avoir de bonnes chaussures (avec des guêtres, si possible), et une lampe de poche ou frontale. La dernière a lieu le 7 mars prochain. Ne la ratez pas !
Jeanne Palay
Renseignements et inscriptions au 04 50 91 51 36. Tarif : 6 €.

photo Une : Bébé chouette chevêche

- Advertisement -