Le Tribunal Administratif de Grenoble a donné raison à la LPO qui l’avait saisi en référé : la chasse à la perdrix blanche, autorisée par un arrêté préfectoral de la Haute-Savoie du 18 septembre, est suspendue en Haute-Savoie pour la saison 2020. Elle l’est également partiellement en Isère dans le massif du Taillefer.

Les tribunaux administratifs de Marseille et de Toulouse avaient fait de même quelques jours plus tôt pour celle que l’on surnomme aussi la perdrix des neiges, inscrite sur la liste rouge des espèces menacées.

L’organisation environnementale alerte depuis longtemps sur la menace qui pèse sur cinq espèces de galliformes de montagne, dont le lagopède alpin. Elle réitère sa demande auprès de l’État d’une protection totale qu’elle souhaite voir étendue au tétras lyre, à la gélinotte des bois, à la perdrix bartavelle et au grand tétras.

- Advertisement -