C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris la disparition brutale de Raymond Joffre, victime d’un malaise sur les hauteurs de Bonneville en Haute-Savoie, dimanche dernier. Il était une figure grenobloise incontournable dès lors qu’il s’agissait de culture et de montagne. Nous l’avions interviewé début octobre, à la veille de l’ouverture du 29e Salon du livre alpin de Grenoble (15-17/10). Son « bébé », qu’il avait créé avec son association Ex-Libris Dauphiné. Il était alors tout heureux que ce carrefour et forum de la littérature alpine puisse à nouveau se tenir, après avoir été annulé l’an dernier en raison de la crise sanitaire. Avec ses partenaires, il préparait déjà le 30e anniversaire avec un thème qui lui tenait à cœur, celui des glaciers.

Né en 1934, Raymond Joffre, avant d’être libraire et éditeur, a d’abord été enseignant, puis responsable de la formation au Crédit agricole. Cela explique sans doute son plaisir à partager et transmettre ses passions pour la montagne et l’histoire régionale, notamment auprès des jeunes générations.

Depuis 1992, celui qui a arpenté jusqu’à son dernier souffle les massifs alpins autour de Grenoble et ailleurs, était gérant de la librairie des Alpes. Une institution à Grenoble. Sa « danseuse », reconnaissait-il, celle-ci lui coûtant davantage qu’elle ne lui rapportait. Mais cette librairie était avant tout un point de rencontre d’autres passionnés de la culture montagne, parfaitement dans leur élément au milieu des montagnes de livres, revues et autres affiches consacrés aux Alpes. Raymond Joffre était devenu un expert reconnu des livres de montagne anciens.

©Régis Baron

Il avait également fondé les éditions de Belledonne, du nom du massif qu’il affectionnait particulièrement et sur lequel il a écrit une somme en deux volumes : La fabuleuse histoire de Belledonne. Il vouait par ailleurs une grande admiration aux frères Champollion, sur lesquels il avait écrit une pièce de théâtre, jouée par une troupe à de multiples reprises ces derniers temps.

Ce passeur infatigable était encore très impliqué dans le tissu associatif grenoblois. Outre Ex-Libris Dauphiné, il présidait l’association des Ecrivains dauphinois et membre actif de l’Académie Delphinale, une des plus anciennes sociétés savantes locales, qu’il a également présidée.

L’équipe d’Actumontagne s’associe à la peine de sa famille et de ses proches.

Photo de Une : Raymond Joffre dans sa librairie des Alpes à Grenoble ©Actumontagne

- Advertisement -