Maire de Péone-Valberg et président de la Communauté de communes Alpes d’Azur, Charles-Ange Ginesy, qui ne se représentait pas, a passé la main à Jean-Luc Boch à la présidence de l’Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM). Seul candidat et élu à l’unanimité, le maire de La Plagne Tarentaise, par ailleurs président de France Montagnes depuis 2017, a annoncé vouloir lancer plusieurs chantiers pour renouveler le fonctionnement de cette association. Elle rassemble plus d’une centaine de stations de montagne sur cinq massifs français et défend les intérêts de ces territoires touristiques auprès des pouvoirs publics.

Parmi les urgences du nouveau président, la saison d’hiver 2021. Elle s’annonce délicate face au contexte sanitaire qui se dégrade. Le dossier des classes de neige, elles aussi en mauvaise posture avec des annulations en chaîne de séjours depuis la rentrée, est en haut de la pile, comme l’accès des stations en train avec notamment la suppression programmée des Eurostar.

Jean-Luc Boch, tout juste élu lors de l’Assemblée générale du 17 septembre à Paris ©ANMSM
- Advertisement -