Expert du tourisme et du développement du territoire, Sébastien Pomini a œuvré avec l’association qu’il a fondée en 2010, à la réouverture au public des gorges du Sierroz, tombées dans l’oubli. Ce natif d’Aix-les-Bains vient de rééditer et d’actualiser l’ouvrage qu’il avait consacré en 2008 à ce canyon de 800 mètres de long, creusé par celui qui est l’un des trois torrents alimentant le lac du Bourget. Remis en tourisme cet été par la communauté d’agglomération Grand Lac, ce site classé patrimoine national sera l’une des attractions des Journées du patrimoine en Savoie, ces 18 et 19 septembre.

Actumontagne : Comment avez-vous connu les gorges du Sierroz, haut lieu touristique à la Belle époque fermé au public depuis 1980 ?
Sébastien Pomini : En 2000, alors que j’étais correspondant de presse pour le Dauphiné Libéré à Grésy-sur-Aix, j’ai découvert ce site remarquable envahi par la végétation. J’ai tout de suite été séduit par la beauté et l’âme des lieux. J’ai alors commencé à collecter quantité d’informations et de documents sur cette curiosité géologique, mise en lumière en 1796 par le physicien et naturaliste suisse Horace de Saussure. En 1910, les gorges ont été le premier site naturel classé en Savoie. Leur histoire est d’une richesse incroyable avec un événement tragique qui a beaucoup fait pour leur notoriété, la noyade de la baronne Adèle de Broc en 1810, sous les yeux de la reine Hortense. Sa visite partielle en bateau à vapeur pendant plusieurs décennies contribue à son attrait, comme ses visiteurs célèbres : la reine Victoria, Napoléon III, le roi de Grèce ou encore les écrivains Lamartine, Maupassant, fortement inspirés par les lieux… En 2008, j’ai donc écrit un livre pour raviver la mémoire de ce site exceptionnel, laissé à l’abandon pendant 40 ans. Deux ans plus tard, avec d’autres passionnés, nous avons fondé l’association Au Coeur des gorges du Sierroz.

Le Christophe Collomb, l’un des deux bateaux qui assura la navigation sur la partie immergée de la promenade ©coll S.Pomini

Actumontagne : Avec quels objectifs ?
Sébastien Pomini
: Nous nous sommes investis sans compter pendant plus de 10 ans pour la réhabilitation et la sauvegarde de ce site patrimonial situé sur la commune de Grésy-sur-Aix, racheté en 1978 par sa voisine d’Aix-les-Bains. L’association a aussi effectué un important travail de sensibilisation des élus à ce patrimoine naturel qui comprend également des vestiges de son passé artisanal et industriel, dont l’accès est interdit au public depuis 1980. En cause sa fragilité structurelle. La même année, une énorme crue a dévasté le canyon, compromettant à l’époque la perspective d’une réouverture. Plusieurs projets de réhabilitation ont ensuite émergé, sans succès, malgré le classement des gorges en Grand Site du Département. En 2015, la communauté d’agglomération Grand Lac, leur propriétaire désormais, a enfin inscrit leur aménagement touristique dans son plan d’investissement. Avec l’aval du Ministère de l’Environnement à la fin de l’été 2020, les choses se sont alors accélérées. Les travaux de réhabilitation, évalués à plus de 3M€, ont pu démarrer en septembre 2020, avec l’objectif d’une ouverture de la nouvelle promenade l’été suivant.

L’une des nombreuses cascades des gorges du Sierroz ©Sébastien Pomini

Actumontagne : Un projet touristique et un chantier que vous avez accompagnés ?
Sébastien Pomini
: L’association a en effet soutenu et participé au projet de réaménagement porté par Grand Lac que je détaille dans la réédition de l’ouvrage Les Gorges du Sierroz. Renaissance d’un site naturel en Savoie. Nous continuons à animer le site, finalement ouvert au public le 24 juillet dernier, à organiser des expositions et des visites guidées lors des Journées du patrimoine*. Forte de son fonds documentaire (cartes postales, photographies, maquettes, films), l’association milite pour l’aménagement d’un espace patrimonial dans l’ancienne huilerie rénovée, attenante à la halle muséale. Une nouvelle page s’est ouverte pour les gorges classées patrimoine national et nouveau fleuron d’Aix-les-Bains Riviera des Alpes.

300 mètres d’encorbellement ont été réaménagés en surplomb du lit du Sierroz ©S.Pomini

*Les 18 et 19 septembre, l’association tiendra un stand au niveau de la cour des Moulins avec une exposition et diverses animations, dont une animation théâtrale proposée par la compagnie En Visite Simone. Représentation (25 mn) à 14h30 et 15h30. Port du masque obligatoire pendant les animations.

- Advertisement -