Championne du monde U23 en bob à 2 l’hiver dernier, Margot Boch, 22 ans a entamé depuis la fin septembre son retour sur la glace. La pilote de la Plagne, accompagnée par sa pousseuse Carla Sénéchal (qui était remplaçante lors de ce titre mondial, une autre athlète, Madison Stringer, ayant assuré le rôle de pousseuse), a d’abord effectué un stage de poussée sur glace à Oberhof. Puis, la semaine passée, elle a retrouvé les descentes en bob à Winterberg (également en Allemagne), sur l’une des pistes mythiques du circuit mondial. Elle filera ensuite à Pékin, afin de découvrir la piste des prochains Jeux Olympiques.

Margot Boch © David Malacrida

Pour se donner un maximum de chances de devenir les premières françaises qualifiées pour les JO en bobsleigh féminin, Margot Boch et Carla Sénéchal, surnommées « les sœurs jumelles » sur le circuit mondial, ont étoffé leur équipe, avec, outre Madison Stringer, deux autres filles issues de l’athlétisme (Talia Solitude et Doriane Kouakou) et une ancienne championne de cyclisme sur piste (Sandie Clair). Si Carla Sénéchal est la pousseuse attitrée, des roulements seront nécessaires pendant la saison. Les cinq pousseuses s’entraînent ainsi à parts égales, mais toutes ne pourront malheureusement pas partir à Pékin. Seules celles auteures des meilleures chronos décrocheront leur ticket pour la Chine.

La Bob Team Boch au grand complet, avec au premier rang, de gauche à droite, Margot Boch, Talia Solitude et Madison Stringer, et au deuxième rang, de gauche à droite, Carla Sénéchal, Doriane Kouakou et Sandie Clair. © David Malacrida

La reprise de la coupe du monde aura lieu le 21 novembre à Innsbruck (Autriche). Afin de se qualifier pour les JO, Margot Boch et ses coéquipières devront signer un maximum de Top 10. Une tâche tout à fait dans leurs cordes, puisqu’elles en avait obtenu quatre en cinq courses disputées la saison dernière, avec une 5e place comme meilleur résultat. Suivie de près par Bruno Mingeon et son ex-coéquipier Max Robert (médaillés de bronze en bob à 4 aux JO de Nagano en 1998 et champions du monde en 1999), Margot Boch ambitionne aussi de se qualifier en monobob, qui fera son entrée au programme olympique à Pékin.  C’est le 16 janvier prochain à Saint-Moritz (Suisse) que seront dévoilés tous les qualifiées pour les JO de Pékin.

- Advertisement -