Paul Brun succède à Gilles Kraan à la tête de GMM (Gimar Montaz Mautino), le seul constructeur de remontées mécaniques 100 % français avec une labellisation « Origine France garantie ». Ancien de chez Poma, où il a passé six ans, Paul Brun a par la suite intégré le bureau de contrôle Transcable puis pris en 2014 la direction de Transcable-Halec, filiale du groupe Bureau Veritas. Paul Brun a racheté l’ensemble des parts de Gilles Kraan, qui était PDG de GMM depuis 2010 mais restera néanmoins dans l’entreprise jusqu’à la fin de l’hiver 2021-22 afin d’assurer une transition dans les meilleures conditions.

Le télésiège du Rocher Blanc, situé sur le secteur Briançon du domaine skiable de Serre-Chevalier et installé en 2017, fut l’un des premiers pinces fixes de la gamme « Mi7 » de GMM. © GMM

«Les produits GMM ont de l’avenir, indique le nouveau dirigeant, car ils répondent plus que jamais à la nécessité d’adapter de manière efficiente les équipements aux besoins des exploitants de remontées mécaniques et des pratiquants. La taille humaine de l’entreprise permet une souplesse et une réactivité indispensables pour répondre à ces exigences.» Fondée en 1953 par Pierre Montaz et Victor Mautino, devenue GMM dans les années 1990, l’entreprise est implantée à Saint-Martin-le-Vinoux (banlieue de Grenoble), emploie 25 personnes et a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 8,5 millions d’euros. Elle fabrique des télésièges à pinces fixes, des téléskis débrayables et à enrouleurs, ainsi que des télécordes, et compte actuellement plus de 2500 remontées mécaniques en fonctionnement sur cinq continents.

Photo de une : Paul Brun (à gauche) et Gilles Kraan, le nouveau et l’ancien PDG de GMM © GMM

- Advertisement -