La célèbre course de ski-alpinisme – qui compte cette année pour la Coupe de France – se déroule dimanche 25 janvier. Quelque 150 coureurs sont attendus pour l’occasion.
Contrairement à l’an passé – la course servait de support aux championnats de France – on ne devrait pas avoir de grandes stars de la discipline. Il faut dire que les meilleurs mondiaux disputent le même jour une étape de la coupe du monde en Andorre. On devrait toutefois retrouver plusieurs coureurs dont le niveau se situe entre la 10ème et la 15ème place au niveau français.
En raison de l’enneigement déficient du début d’hiver – toutefois compensé par les chutes de neige de ces derniers jours – il est difficile de savoir quel parcours emprunteront les coureurs. « On s’oriente plutôt vers des parcours de repli avec un départ de l’Alpette – à 2100 mètres d’altitude – et plusieurs montées et descentes successives entre l’Alpette et le pied de la Pyramide. Il y aura aussi des passages avec skis sur le sac. L’arrivée devrait se juger à Oz même, après une redescente probablement en partie sur les pistes », nous confiait en début de semaine Stéphane Laurençeau, le directeur de la compétition. Quoi qu’il en soit, deux parcours sont proposés aux concurrents. Le grand parcours (qui se court en binôme) devrait cumuler 1800 mètres de dénivelé positif, le petit parcours (individuel) 1200 mètres. En marge de ces deux courses, des moniteurs de ski et des guides du bureau de l’Alpe d’Huez encadreront des initiations gratuites au ski-alpinisme (y compris le prêt de matériel). « Il ne s’agit pas de faire une grande balade, mais plutôt de sensibiliser les gens au matériel à emmener, aux consignes de sécurité et aussi leur montrer les principales techniques du ski de randonnée », précise Stéphane Laurençeau.

- Advertisement -