Avec sa télécabine débrayable 10 places flambant neuf, Peisey-Vallandry écrit une nouvelle histoire de la glisse et de la montagne au cœur de son domaine alpin. Un véritable espace d’apprentissage et de vie, ouvert aussi l’été, attend petits et grands à 2 138 mètres d’altitude. Un investissement de 17 M€.

Le changement du télésiège 4 places Le Vallandry mis en service en 1986 était attendu. Mais pas seulement pour des raisons de confort et de débit. «Notre nouvelle télécabine est une remontée mécanique ultra performante, mais c’est aussi un nouvel espace de vie à 2 138 mètres d’altitude qu’elle relie en six minutes. Cela répond à notre volonté d’ouvrir la montagne, son histoire, sa faune et de sa flore… à tous. Et à donner du sens à son séjour», souligne Nathalie Garcia, directrice de l’office de tourisme de Peisey-Vallandry. En effet, ce nouveau Vallandry est plus qu’un appareil modèle tout confort limitant son impact sur l’environnement avec des panneaux photovoltaïques sur le toit de ses gares de départ et d’arrivée, des systèmes de récupération de chaleur de la machinerie et des eaux pluviales. C’est un élément structurant du domaine skiable Les Arcs/Peisey-Vallandry, avec, grande nouveauté, l’installation de l’espace débutant à son arrivée.

Le domaine skiable Les Arcs-Peisey-Vallandry ©Celia Lecuru

Progresser à son rythme

Le skieur en apprentissage s’initie en effet désormais aux plaisirs de la glisse en toute sécurité à 2 138 mètres d’altitude, dans le nouvel espace de progression doté de trois zones : «Premières Glisses» avec tapis roulants, «Premiers virages» avec un téléski et «Premières descentes» avec la piste verte scénarisée de la forêt des Pitchouns. Et, autre nouveauté, la gare d’arrivée abrite deux espaces en accès libre : une zone détente chaleureuse (intérieur bois et pierre ponctué d’objets du folklore savoyards) avec terrasse panoramique (et transats), toilettes et wifi gratuit, et, à l’étage, le Muséum des Animaux de la Montagne. Cet espace interactif imaginé avec le Parc National de la Vanoise et scénarisé par Arscènes (Montpellier) présente la faune et la flore de montagne et sensibilise les visiteurs à leur protection. «Et tout cela à son rythme», précise Nathalie Garcia, ravie d’offrir désormais aussi, à Vallandry, un nouveau front de neige.

Un musée sur les pistes ou la culture au cœur de la glisse ! ©CDA Développement/Kaliblue

Jeux et culture

Redessiné pour plus d’espace et de convivialité, il propose tables de pique-nique et piste de luge tracée sur l’ancien jardin d’enfant. À Peisey, petits et grands adoreront aussi la nouvelle aire de jeux tout en bois aménagée devant l’école du village. Cinq balançoires, un toboggan, un mur d’escalade, un hamac, une barre de gymnastique, des agrès habillés des lettres monumentales P, E, I, S, E, Y. Idéal pour prendre un selfie souvenir ! L’offre culturelle s’enrichit aussi cet hiver, avec une étonnante exposition sur les chevaux, « L’écurie d’hiver» concoctée par Véronique Lemore à la bibliothèque de Peisey, et deux premiers circuits scénarisés pour conter l’histoire du pays.

Nathalie Ruffier

© OT Peisey-Vallandry
- Advertisement -