Rendre les pistes toujours plus ludiques et accessibles, c’est le credo de la SPL Oz-Vaujany, qui gère le domaine VTT des deux stations. Les aménagements réalisés pour cet été sur la « Crazy Mustang » en sont l’illustration.

Cette piste typée « enduro » (itinéraire à profil majoritairement descendant, qui emprunte globalement des sentiers déjà existants) démarre du plateau de l’Alpette, à 2000 m d’altitude, et vous emmène 800 mètres plus bas à Vaujany, via Montfrais, le Collet et la Villette. « Jusqu’à Montfrais, c’est facile. La partie qui posait problème était après Montfrais. On rejoint alors Roche Melon – un itinéraire de ski hors-piste l’hiver, desservi par le télésiège des Vallonnets, ndlr – pour redescendre jusqu’au pied de la Vaujaniate, par un sentier piéton qui n’était pas vraiment adapté au VTT, avec des virages un peu trop serrés. Là, on a aménagé ces lacets afin de fluidifier la descente. Ça reste une partie de niveau rouge, mais elle est plus accessible qu’avant », indique Claude Gardet, le directeur de la SPL Oz-Vaujany.

© Images et Rêves

En parallèle, quelques menus travaux ont également été menés sur la Mad’Oz, une autre piste enduro classée rouge créée en 2020, permettant de redescendre sur Oz depuis le sommet de la télécabine de Poutran, en offrant une alternative à la très engagée piste noire Poutran. « Les retours des clients sur cette Mad’Oz ont été très bons, et ont permis d’augmenter d’environ 30 % la fréquentation de la télécabine de Poutran », précise Claude Gardet.

Mais même avec un peu plus de monde, la SPL Oz-Vaujany continue à veiller à votre sécurité sanitaire, avec des jauges limitées à 50 % de la capacité maximale, le masque obligatoire pendant les trajets et dans les files d’attente, et des désinfections régulières des cabines. Le tout sans générer de files d’attentes supplémentaires : « Par exemple, dans les cabines de l’Eau d’Olle Express – d’une capacité de dix places chacune – on peut mettre de deux à quatre vélos, et donc autant de personnes. Bref, on reste quoi qu’il arrive en-dessous de cette jauge de 50 % », conclut Claude Gardet.

Martin Léger

Photos : © Images et Rêves

- Advertisement -