L’hiver 2020 marquera le retour de la coupe du monde de ski alpin hommes sur la Verte des Houches en vallée de Chamonix-Mont-Blanc. Pour accueillir les épreuves de l’événement baptisé le Kandahar en 1948 sur cette piste les 8 et 9 février 2020, des travaux d’aménagement sont nécessaires. En effet, l’an prochain pas de descente prévue, mais un inédit slalom parallèle pour le site. Il est donc prévu l’agrandissement de la raquette, l’aménagement de l’aire d’arrivée ou encore l’élargissement de la piste dans sa partie basse. Soit un investissement de près de 10 millions d’euros auquel contribuent plusieurs financeurs. Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes (3 M€), le Conseil départemental de la Haute Savoie (3 M€), l’Etat (1,7 M€) et la Communauté de communes de la Vallée de Chamonix (2M€). Le chantier devrait durer jusqu’au début de l’hiver prochain. A la clé de cette mise en conformité aux standards de la FIS, un moyen de pérenniser l’étape de Haute-Savoie dans le calendrier de la coupe du monde, mais aussi l’amélioration de l’accueil des clubs sportifs à l’entraînement tout l’hiver.
La dernière épreuve du Kandahar en vallée de Chamonix remonte à février 2016. 30 000 spectateurs étaient alors présents, venus de la région mais aussi de la Suisse et d’Italie. Sa retransmission avait été suivie par 175 millions de téléspectateurs dans le monde. Un événement festif et populaire, fédérateur pour la vallée dont il a largement dopé la notoriété à l’international.