On n’arrête plus Clément Noël ! Après sa deuxième place à Adelboden (il y a deux semaines) et sa victoire à Wengen (il y a une semaine), le skieur de Val d’Isère s’est imposé sur le slalom de Kitzbühel, devant Marcel Hirscher et Alexis Pinturault. Une belle régularité qui lui permet d’occuper désormais le deuxième rang de la coupe du monde de la spécialité, et la treizième place au général. Le week-end a d’ailleurs été faste pour les Bleus, avec la magnifique deuxième place de Johan Clarey lors du super-g autrichien. Le skieur de Tignes signe à 38 ans le premier podium de sa carrière dans cette discipline !

Le skieur de Méribel, Phil Lau, a remporté lors de la classic sprint de Pralognan, sa 51ème victoire en coupe du monde de télémark © Michel Cottin /Agence Zoom

A l’instar de l’équipe de France masculine de ski alpin, les Bleus ont brillé sur tous les fronts ce week-end, avec un total de douze podiums dont quatre victoires. Celles-ci ont été l’œuvre, outre celle de Noël à Kitzbühel, de Perrine Laffont en ski de bosses à Mont-Tremblant (Canada), de Maurice Manificat en ski de fond, sur le 15 km skating d’Ulricehamm (Suède), de Quentin Fillon-Maillet en biathlon (victorieux de la mass-start d’Antholz-Anterselva, Italie, la première victoire de sa carrière en coupe du monde, lui qui avait déjà signé douze podiums auparavant, sans jamais s’imposer) et de Phil Lau en télémark, sur la classique sprint de Pralognan-la-Vanoise, pour ce qui constitue sa 51ème victoire en carrière en coupe du monde !
Quant aux autres podiums, ils ont été l’œuvre de Bastien Midol et Alizée Baron (respectivement 2è et 3e de l’étape de coupe du monde de skicross de Blue Mountain, au Canada), d’Antonin Guigonnat en biathlon (troisième du sprint vendredi et deuxième de la poursuite samedi, à Antholz-Anterselva) et de Quentin Fillon-Maillet (troisième de la poursuite).

Photo de une : Clément Noël est devenu le septième skieur français à s’imposer en slalom à Kitzbühel après Jean-Claude Killy (1967), Patrick Russel (1969, 1970), Jean-Noël Augert (1971, 1972, 1973),  Jean-Pierre Vidal (2006), Jean-Baptiste Grange (2008, 2011) et Julien Lizeroux (2009) © Alexis Boichard / Agence Zoom