Même si aucune étape du circuit principal – le Freeride World Tour – n’aura lieu en France lors de l’hiver 2019-20, plus d’une trentaine de compétitions internationales de freeride de très haut niveau auront tout de même lieu dans nos stations, pour le compte du Freeride World Qualifyer (l’antichambre du FWT) et/ou le Freeride Junior Tour. Dans le détail, on recense deux événements quatre étoiles du FWQ (soit les plus relevés de ce circuit), du 10 au 13 janvier à La Rosière et du 31 janvier au 2 février aux Arcs ; deux compétitions trois étoiles, les 21-22 décembre au Sauze (la station de Wadeck Gorak, lauréat de la dernière édition de l’Xtrem de Verbier, qui accueille chaque année la finale du FWT), les 18 et 19 janvier à Vars ; et huit épreuves deux étoiles, à la Rosière les 8 et 9 janvier, deux aux Arcs les 27-28 janvier puis les 29-30 janvier, deux à Chamonix les 1er et 2 février puis les 18 et 19 avril , à Tignes les 7 et 8 mars et à Avoriaz les 21 et 22 mars et à Val d’Isère du 14 au 16 avril.

Le Freeride World Qualifyer (l’antichambre du Freeride World Tour) fera étape les 21 et 22 décembre au Sauze, la station de Wadeck Gorak, lauréat de la dernière édition de l’Xtrem de Verbier © Matt Viveau

Le Freeride Junior Tour fera lui étape en France les 4 et 5 janvier à La Rosière (avec des compétitions deux étoiles pour les -18 ans et -16 ans, et une autre épreuve sans étoile pour les -14 ans), les 18-19 janvier aux Arcs (compétitions trois étoiles pour les -18 ans et les -16 ans), les 25 et 26 janvier à Chamonix, puis les 18 et 19 avril (avec dans les deux cas le même programme qu’à la Rosière), à la Clusaz les 1er et 2 février (trois étoiles pour les -18 ans et les -16 ans), à Châtel du 14 au 16 février (3 étoiles pour les -18 ans et les -16 ans + une compétition sans étoile pour les -14 ans), à Tignes les 7 et 8 mars (avec des compétitions deux étoiles pour les -18 ans et -16 ans, et une autre épreuve sans étoile pour les -14 ans), et enfin à Avoriaz les 21-22 mars (trois épreuves deux étoiles pour les -18 ans, -16 ans et -14 ans).

Photo de une : Même chez les juniors – comme ici sur les championnats du monde de la catégorie 2018, en Autriche – on envoie du gros ! © Stefan Voitl / FWT