La première édition du White Festival aura lieu les 16, 17 et 18 novembre à la Halle Olympique d’Albertville. Compétition de ski et snowboard freestyle avec 28 des meilleurs mondiaux – dont Marie Martinod, instigatrice de l’événement –  musique avec des DJ qui mixeront en direct et une multitude d’animations (dont des initiations grand public au freestyle) sont au programme.

« L’idée, avec cet événement, est de montrer que nous, les freestyleurs, nous sommes des créateurs. Nous sommes censés toujours nous renouveler, créer, ne jamais nous installer dans un train-train. Avec le White Festival, c’est à notre tour de proposer un format de courses et de modules totalement différents », explique Marie Martinod, double vice-championne olympique de ski half-pipe, à l’origine de l’événement.
La compétition sera en effet originale. La Halle Olympique d’Albertville se transformera pour l’occasion en un immense snowpark indoor, au centre duquel trônera une pyramide de 6 mètres de haut sur 30 mètres de long, composée de quatre modules (sauts, rails, wall-ride,etc) et recouverts de 500 mètres cubes de neige de culture produite sur place. L’idée étant de mettre à l’honneur les quatre disciplines du freestyle : big air, half-pipe, slopestyle et urbain. Les riders seront tractés par des winchs (treuils électriques à haute vitesse, pouvant aller jusqu’à 80 km/h !). Quatre équipes (un skieur et un snowboardeur par équipe) évolueront en simultané, chacune sur un module différent. Toutes les équipes en lice devront passer, durant la compétition, par les quatre modules, utilisables dans tous les sens. Les riders seront notés – par un jury composé de deux skieurs, deux snowboarders et un chef juge – sur dix, l’évaluation reposant sur trois critères traditionnels (difficulté technique, exécution, amplitude) et un critère inédit, en l’occurrence l’harmonie globale.

Retraitée des pistes depuis la fin de l’hiver dernier, Marie Martinod, instigatrice de l’événement, rechaussera les skis lors du White Festival © Samy Chardon

Parmi les 28 riders attendus sur le White Festival, on retrouvera notamment le skieur suédois Henrik Harlaut, l’un des maîtres incontestés du big air et du slopestyle (dix médailles – 6 d’or et 4 d’argent – aux X-Games), les Canadiens Phil Casabon (ski) et Franck Bourgeois (street snowboard), lauréats des X Games Real Snow (compétition vidéo) respectivement en 2018 et 2017, et bien sûr Marie Martinod. La skieuse de La Plagne, retraitée depuis la fin de l’hiver dernier, reprendra du service pour l’occasion : « J’ai vraiment hâte, tellement hâte que je me suis remise à la muscu parce que je sais que ça va engager », explique-t-elle.
Lors du White Festival, le show sera aussi assuré par les musiciens, avec deux séries de concerts prévues, le vendredi et le samedi soir (à chaque fois de 22h à 1h). Le vendredi, DJ Para One (plutôt hip-hop, mais qui pioche aussi du côté de la techno, de la pop, du rock et de la house) et DJ Rhino (féru de soul, de rap et d’afrobeat, qui s’est notamment distingué par son remix de la BO de la série Vikings) se succéderont aux platines. Le samedi, on retrouvera sur scène le DJ rock Mike Rock (DJ officiel du HellFest, qui s’est  régulièrement produit sur des événements de sports extrêmes comme le Fise World ou les X-Games Europe à Tignes) et l’artiste reggae Mardjenal (qui mêle sonorités hip hop, soul et jazz, en français, en anglais ou en créole).

affiche White Festival

La journée du dimanche sera plus particulièrement consacrée aux animations grand public : village de marques avec différents stands et animations, sessions de dédicaces des pros riders, big air bag, trampoline air bag, mais aussi des initiations gratuites au freestyle en ski et snowboard, encadrées par des moniteurs ESF (skis et snowboards fournis, venez avec vos chaussures de ski / bottes de snowboard), avec même un mini-jardin des neiges en synthétique pour initier les 3-6 ans au snowboard.

Martin Léger

Photo de une : Un immense snowpark indoor sera construit dans l’enceinte de la Halle Olympique d’Albertville, certaines pistes d’élan pouvant déborder à l’extérieur