Malgré le contexte compliqué, avec la fermeture des remontées mécaniques au moins jusqu’au 7 janvier, afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19, les vacances de Noël, et plus généralement l’ensemble de la saison d’hiver, seront bien animées à Chamrousse. Les explications de Marius Dompnier, directeur-adjoint de l’office du tourisme.

Actumontagne Dauphiné : Comment vous adaptez-vous à la crise sanitaire ?

Marius Dompnier : On a travaillé depuis plusieurs semaines sur différents scénarios, avec des protocoles sanitaires adaptés. Le challenge, c’est de bien accueillir nos visiteurs et les occuper, sans avoir le droit d’utiliser les équipements collectifs, et sans créer de temps forts afin d’éviter les rassemblements. Mais à la montagne, on sait être réactif et imaginatif. Tous les acteurs de la station (mairie, ESF, domaine skiable, socios-pros…) ont travaillé de concert et se sont adaptés, afin d’offrir à notre clientèle un dépaysement total malgré le contexte compliqué.

Marius Dompnier © OT Chamrousse

AD : Concrètement, à quoi va ressembler l’hiver 2020-21 à Chamrousse ?

MD : Pour le côté féérique, nous allons, tous les soirs de l’hiver, proposer une mise en lumière des deux pôles principaux de la station (Recoin et Roche-Béranger), avec lasers, boules lumineuse, jeux de lumière,etc. Nous proposerons aussi un escape game digital, en extérieur, adapté à tous les âges, où il faudra récupérer des indices en se baladant dans la station (avec des systèmes de QR codes), ce qui permettra de (re)découvrir quelques lieux emblématiques, comme la vasque olympique. Notre pot d’accueil traditionnel sera remplacé par un « live de bienvenue », sur les réseaux sociaux, au cours duquel les prestataires présenteront les différentes activités proposées dans la station. Le digital sera à l’honneur, avec également des séances de sport (yoga et renforcement musculaire) et des quizz musicaux. Au-delà, on invitera bien sûr nos clients à (re)découvrir notre domaine de montagne et les nombreuses activités possibles (ski de fond, biathlon, raquettes, chiens de traîneaux, ski de randonnés, motoneige…). Il n’y a pas que le ski alpin pour passer de bonnes vacances à Chamrousse.

Le plateau de l’Arselle, un site magique pour le ski de fond ! © Ann David

AD : La crise sanitaire actuelle peut-elle se transformer en opportunité à plus long terme ?

MD : Oui. Nous n’avons en temps normal que 5 à 10 % de clientèle étrangère. On souhaite davantage capitaliser sur notre clientèle locale (du bassin grenoblois, mais aussi une clientèle de court séjour et excursionniste), mieux travailler avec elle. Cela passe par de la communication, et aussi par avoir de la data qualifiée, autrement dit savoir quand et combien de fois nos clients viennent à Chamrousse, quelles activités ils ont pratiqué… Tout cela afin de mettre en place des actions ciblées. C’est une stratégie que nous avons mis en place depuis trois ans.

Propos recueillis par Martin Léger

Photo de une : © Bureau des guides de Chamrousse

- Advertisement -