Les concurrents sont dans les derniers préparatifs avant la 23e édition de la Mégavalanche, le 9 juillet prochain, considérée comme la plus grande descente de VTT du monde. Près de 2 000 riders représentant une quarantaine de nations vont donc bientôt converger vers l’Oisans pour prendre le départ de cette descente marathon. Mais le programme sportif démarre dès le 5 juillet, avec l’Enduro d’Oz-en-Oisans, trois spéciales distinctes qui se déroulent sur des tracés sélectionnés sur le domaine Oz-en-Oisans.

A partir du 6 juillet , reconnaissance et qualifications(12 manches !)  pour cette dernière où seuls 300 riders sont retenus.
La particularité de cette course VTT XXL ? Un départ en mass start dans la neige du sommet du Pic Blanc à à 3 330 mètres d’altitude pour une arrivée dans l’herbe verte à Allemont à 730 mètres. Soit une distance de 20 km et 2600 mètres de dénivelé négatif au guidon.

Le plateau Élite est particulièrement relevé, avec une équipe de France favorite, et qui compte dans ses rangs Remy Absalon, 12 fois vainqueur en Megavalanche, dont 5 fois à l’Alpe d’Huez. Mais les Bleus auront fort à faire face à de nombreux athlètes figurant sur les palmarès mondiaux de VTT.
Les Bleues rident elles le samedi avec parmi les favorites, Cécile Ravanel qui a remporté l’épreuve en 2015.

Les Kids (7-14 ans) sont également de la fête avec leur Mégavalanche à eux, sur les 2/3 du parcours !

 

- Advertisement -