La 21ème édition du Tour de Savoie Mont-Blanc (anciennement Tour des Pays de Savoie) se déroulera du jeudi 20 juin au dimanche 23 juin 2019. Cette épreuve cycliste labellisée UCI (classe 2.2) fera une nouvelle fois la part belle aux grimpeurs, avec 12 368 mètres de dénivelé positif cumulé en cinq étapes (dont deux demi-étapes le samedi 22 juin). La première étape emmènera les coureurs d’Aix-les-Bains à Moûtiers, via le col du Frêne, seule vraie difficulté de ce parcours. Les choses se corseront le lendemain, avec une étape de 121 km et 3355 m de D+ entre Moûtiers et la Norma, via notamment le redoutable col de la Madeleine. La journée du samedi se composera de deux demi-étapes : Bessans – Saint-Martin-la-Porte (74 km, 833 m D+) le matin et Saint-Martin-d’Arc – Les Karellis l’après-midi (45 km et 1816 m D+, via notamment le col de Plan Beau). Mais la victoire ne sera pas jouée avant l’ultime jour de course, où l’on assistera à l’étape-reine entre La Chambre et Saint-François-Longchamp (135 km et 4462 m D+, via les cols de la Croix-de-Fer et du Chaussy, avant l’ascension finale via Montgellafrey, qui est une variante plus difficile du col de la Madeleine côté Maurienne).

Le Tour de Savoie Mont-Blanc emprunte chaque année quelques-uns des plus prestigieux cols du Tour de France, comme le Cormet de Roselend en 2018 © Etienne Garnier – Tour de Savoie Mont-Blanc

On retrouvera 19 équipes au départ de cette édition du TSMB : 2 «Continentale Pro », soit la deuxième division mondiale (Arkéa-Samsic – France –  et les Colombiens de Manzana Postobon Team), neuf « Continentale » (3ème division mondiale) et 8 de « Division Nationale 1 » (France), dont le Chambéry Cyclisme Formation, antichambre de l’équipe World Tour de Romain Bardet, AG2R La Mondiale. Parmi les têtes d’affiches, on devrait notamment retrouver au départ Maxime Bouet et Brice Feillu, deux habitués du Tour de France (Feillu avait même gagné une étape de montagne en Andorre en 2009). Au regard du palmarès récent de l’épreuve, on peut penser que le vainqueur sera promis à un grand avenir : l’Espagnol Enric Mas, lauréat en 2016, a terminé deuxième de la Vuelta en 2018, alors que le Colombien Egan Bernal, vainqueur en 2017, a gagné récemment Paris-Nice et sera l’un des grands favoris du prochain Giro.
S’il n’a pas le prestige du Tour de France, le Tour de Savoie Mont-Blanc possède lui aussi sa propre caravane publicitaire, qui fêtera d’ailleurs ses 10 ans en 2019. Forte de 30 véhicules décorés et animés, elle distribue, 40 minutes avant le passage des coureurs, plus de 100 000 goodies aux spectateurs massés le long du parcours.

Photo de une : Lors de la deuxième étape de l’édition 2018, les coureurs avaient emprunté les désormais célèbres lacets de Montvernier © Etienne Garnier – Tour de Savoie Mont-Blanc