La 9ème édition du Triathlon EDF l’Alpe d’Huez aura lieu du dimanche 27 juillet au jeudi 31 juillet. Près de 3500 participants sont attendus pour participer aux quatre épreuves au programme de cet événement qui se déroule entre Allemont, Bourg d’Oisans et l’Alpe d’Huez.

Créé par Cyrille Neveu (champion du monde de triathlon longue distance en 2002 et vainqueur de l’Embrun Man en 2003), le Triathlon EDF l’Alpe d’Huez connaît un succès croissant d’année en année. Les inscriptions aux trois épreuves adultes (duathlon, triathlon courte distance et triathlon longue distance) sont d’ailleurs déjà closes depuis le 22 juillet. L’événement attire un public de plus en plus international. Les étrangers représentent 39 % des inscrits (les Britanniques constituant 43 % de ces inscrits étrangers), avec pas moins de 29 nationalités représentées. Toujours au rayon des statistiques, on peut noter que les inscrits sont à 85 % des hommes, ont pour 50 % d’entre eux entre 36 et 45 ans, et ont majoritairement connu l’événement par le bouche à oreille (36 %) mais aussi par internet (32 %) et par la presse spécialisée (14 %). L’épreuve bénéficie d’une retransmission télévisée dans 90 pays, d’articles de presse dans 30 pays, et elle figure parmi le top 10 des « plus beaux triathlons au monde » de deux revues spécialisées de référence (le magazine allemand « Triathlète » et le site web américain « triathlon.competitor.com »). L’événement engendre par ailleurs d’importantes retombées économiques (plus de 1,6 millions d’euros de retombées directes pour les acteurs locaux en 2013), avec notamment plus de 11 000 nuitées (55 % des athlètes séjournant à l’Alpe d’Huez et 22 % à Bourg d’Oisans).

© Laurent Salino

Les raisons de ce succès ? L’attrait exercé par l’ascension mythique des 21 lacets de l’Alpe d’Huez (empruntée par toutes les épreuves adultes), le cadre majestueux de l’épreuve de course à pied (à proximité du site archéologique de Brandes, en direction du col de Sarenne, à près de 2000 m d’altitude), sans oublier les eaux cristallines (entre 15 et 17°C !) du lac du Verney, à Allemont, qui fait partie du complexe hydroélectrique le plus puissant de France. Ce lac, normalement interdit à la baignade, accueille exceptionnellement les nageurs grâce au partenariat avec EDF, qui arrête le complexe le temps des épreuves.

© Laurent Salino
Le village exposants continue également à se développer d’année en année, avec pas moins de 25 marques présentes cette année, mais aussi un espace restauration, et de nombreuses animations enfants (jeux en bois, stands de maquillage, pêche à la ligne, structure gonflable…). Ces derniers – des poussins, nés en 2005-2006, aux minimes, nés en 1999-2000 – auront d’ailleurs des épreuves sur mesure, gratuites, le mardi 29 juillet. La natation se déroule à la piscine découverte de l’Alpe d’Huez, la course à pied et le vélo sur des boucles sécurisées au cœur de la station, avec la même ligne d’arrivée que pour les épreuves adultes, devant le Palais des Sports. Les minimes seront les premiers en lice, à 14h30, avec 150 m de natation, 4 km de vélo et 400 m de course à pied. A 15h, ce sera au tour des benjamins (nés en 2001-2002) : 100 m de natation / 3 km de vélo / 300 m de course à pied. A 15h30, l’épreuve des pupilles (2003-2004) enchaîne 75 m de natation, 2 km de vélo et 200 m de course à pied. A 16h, les poussins seront les derniers à s’élancer : 50 m de natation, 1 km de vélo et 200 m de course à pied. 110 enfants sont déjà inscrits, il reste environ 100 places à ce jour (25 juillet). Possibilité d’inscriptions au Palais des Sports de l’Alpe d’Huez, lundi 28 juillet à partir de 15h ou mardi 29 juillet de 9h à 12h, dans la limite des places disponibles.
http://www.alpetriathlon.com

M.L.

© Laurent Salino

- Advertisement -