La France, la Hongrie, l’Italie et la Slovénie s’affrontent du 4 au 10 novembre à l’occasion de la Vaujany Hockey Cup U20. Cette compétition amicale est le dernier tournoi de préparation en vue des championnats du monde juniors (U20) de D1B (soit la troisième division) qui auront lieu à Kiev du 12 au 18 décembre. « A part trois joueurs qui évoluent au Canada et deux blessés, on va à Vaujany avec une équipe très proche de celle qu’on retrouvera aux championnats du monde. L’idée, c’est à la fois de peaufiner les systèmes de jeu et aussi de juger de l’état de forme des joueurs », explique Renaud Jacquin, le manager de l’équipe de France U20. Plutôt habitués à la D1A (deuxième niveau mondial) ces dernières années, les Bleus, « descendus après un accident de parcours l’an passé », tenteront de remonter immédiatement. Actuellement 15èmes mondiaux, ils retrouveront à Vaujany deux de leurs adversaires en Ukraine, à savoir l’Italie (16ème mondiale) et la Hongrie (17ème).

Bien qu’elle soit la moins bien classée des quatre équipes en lice (17ème mondiale), la Hongrie devrait être le principal adversaire des Bleus pour la victoire dans cette Vaujany Hockey Cup, selon Renaud Jacquin, manager de l’équipe de France juniors (U20) © Yann Cornu / OT Vaujany

« Même si la Slovénie, promue cette année en D1A, est l’équipe la mieux classée (14ème), notre principal adversaire à Vaujany sera la Hongrie, une équipe à la fois très physique et très disciplinée, contre qui c’est toujours dur de marquer », prévient Renaud Jacquin. A noter que cinq joueurs des Brûleurs de Loups seront présents à Vaujany, dont deux (Dylan Fabre et Flavian Dair) sont quasiment assurés d’être aussi du voyage en Ukraine.

Le programme des matchs ? Jeudi 7 novembre : Italie-Hongrie à 15h et France-Slovénie à 19h. Vendredi 8 novembre : Italie-Slovénie à 15h et France-Hongrie à 19h. Samedi 9 novembre : Hongrie-Slovénie à 11h30 et France-Italie à 15h30. Entrée gratuite.

Photo de une : La France (actuellement 15ème mondiale chez les juniors) affrontera notamment l’Italie (16ème), une nation qu’elle retrouvera un mois plus tard en Ukraine, lors des championnats du monde © Yann Cornu / OT Vaujany